DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des nations: Kane envoie l'Angleterre au Final Four et relègue la Croatie

Vous lisez :

Ligue des nations: Kane envoie l'Angleterre au Final Four et relègue la Croatie

Ligue des nations: Kane envoie l'Angleterre au Final Four et relègue la Croatie
Taille du texte Aa Aa

Les "Trois Lions" finissent l'année en beauté: l'Angleterre s'est qualifiée pour les demi-finales de la Ligue des nations en prenant in extremis sa revanche sur la Croatie 2-1, dimanche à Wembley.

Longtemps, le spectre de la demi-finale de la Coupe du monde a plané sur Londres. Comme à Moscou, les Anglais ont dominé de la tête et des épaules, tout en se montrant incapables de tuer le match avant les dix dernières minutes grâce à l'inévitable Harry Kane.

gi

Encore une fois, le capitaine a surgi pour reprendre un coup franc de Chilwell à la 85e minute, faire exploser un Wembley en feu et offrir aux "Trois Lions" la revanche qu'ils attendaient après leur défaite en Russie.

Cette défaite envoie les finalistes malheureux du Mondial russe en Ligue B, et prive l'Espagne, qui avait besoin d'un match nul entre les deux équipes pour se qualifier, d'une place dans le "Final Four".

Le sélectionneur croate Zlatko Dalic avait raison de se méfier de la forme physique de ses joueurs. S'ils avaient réussi à décrocher cette "finale" de groupe A4 à Wembley grâce à une victoire au bout du suspense contre l'Espagne (3-2) jeudi, ils en ont payé le prix trois jours plus tard.

Déjà privés d'Ivan Rakitic, de retour à Barcelone en raison d'une lésion musculaire, ils se sont écroulé en fin de match, après avoir pourtant fait douter les Anglais en marquant contre le cours du jeu.

Comme en demi-finale du Mondial, l'Angleterre dominait largement la première période (60% de possession et 9 tirs) mais se montrait incapable de faire le break. Les Croates étaient cloués à leur surface, ne dépassant le rond central qu'à de rares occasions jusqu'à l'heure de jeu.

-Kane et Lingard en sauveurs-

D'abord, Sterling, lancé à pleine vitesse par Kane, oubliait Rashford et buttait sur Kalinic (11).

Cinq minutes plus tard, Kalinic sortait au contact de Sterling, le ballon revenait sur Kane, qui tirait dans un but vide mais butait sur un défenseur, puis retentait sa chance pour être cette fois tenu en échec par le retour de Kalinic (16).

Rashford héritait d'un long ballon de Pickford, mais perdait son duel avec Vrsaljko au moment de s'ouvrir le chemin du but (23). La reprise de Chilwell était repoussée par un Kalinic vigilant (25), puis celle de Barkley ne trouvait que le petit filet (40).

Et l'Angleterre, comme en Russie, était punie: dans la surface, Kramaric, encadré par trois défenseurs, tournait et virait à plusieurs reprises pour trouver un angle, avant de décocher un tir dévié par la cuisse de Dier hors de portée de Pickford (57).

A force de pousser, et bien relancés par le coaching de Gareth Southgate faisant entrer Alli, Lingard et Sancho, les "Trois Lions" étaient enfin récompensés.

D'abord, Lingard égalisait sur une pichenette de Kane mal repoussée par la défense croate, suite à une longue touche de Gomez (77). Puis le milieu offensif de Manchester United sauvait à nouveau les siens cinq minutes plus tard, en repoussant sur sa ligne une tête de Vida (82).

Enfin, l'inévitable capitaine Kane prenait les choses en main. Toujours bien placé, le talisman de l'Angleterre se jetait sur le coup franc de Chilwell (85) et délivrait la nouvelle génération anglaise. Avec cette victoire sur le fil, les jeunes Lions ont montré qu'ils avaient du caractère.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.