DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des nations: la Suisse écarte la Belgique du Final Four après un match fou

Vous lisez :

Ligue des nations: la Suisse écarte la Belgique du Final Four après un match fou

Ligue des nations: la Suisse écarte la Belgique du Final Four après un match fou
Taille du texte Aa Aa

Le miracle de Lucerne: la Suisse, pourtant menée très tôt après un superbe cadeau à ses hôtes, est revenue puis s'est imposée (5-2) dimanche au terme d'un scénario incroyable et disputera le Final Four de la Ligue des nations.

La Suisse rejoint l'Angleterre et le Portugal, déjà qualifiés pour le Final Four. La dernière place se joue lundi à distance entre la France et les Pays-Bas, qui ne doivent pas perdre en Allemagne.

gi

"C'est une victoire qui fait très plaisir", a réagi le sélectionneur suisse Vladimir Petkovic, tout en réfutant le terme de match "référence". "On a déjà gagné des matches importants, on est dans un processus", a ajouté Petkovic qui a salué la "grosse réaction mentale" de ses joueurs qui n'ont "jamais abandonné".

En tête du groupe avec trois points d'avance avant la rencontre, la Belgique, 3e du dernier Mondial, se présentait en favorite. Mais, pénalisée par de nombreuses absences, dont celles de Romelo Lukaku, Kevin De Bruyne ou Marouane Fellaini, elle n'a pas pu profiter d'un scénario pourtant idéal alors qu'elle menait 2 à 0 après 17 minutes et un doublé de Thorgan Hazard.

"Il est très difficile d'apporter une explication", a commenté Roberto Martinez, le sélectionneur de la Belgique. "Nous avons bien commencé. Puis à un certain moment, la Suisse n'avait plus rien à perdre. Nous avons alors oublié de bien défendre".

C'est donc la Suisse, huitième de finaliste en Russie, qui disputera le Final Four en juin au Portugal, grâce à une performance qui restera dans les mémoires et à un triplé de l'attaquant du Benfica Haris Seferovic.

L'entame de la rencontre n'a pourtant pas contribué à réchauffer une atmosphère déjà bien fraîche (0° au coup d'envoi) et le sort de la Nati s'est compliqué d'entrée: les Diables Rouges héritaient dès la 2e minute d'une véritable offrande quand Elvedi, à l'entrée de la surface, remettait involontairement le ballon à Thorgan Hazard, qui trompait Sommer de près.

Le frère cadet d'Eden doublait la mise à la 17e minute et on ne donnait alors pas cher des chances des Helvètes.

Pourtant l'équipe de Petkovic allait chercher des ressources insoupçonnées. Elle, qui restait sur une défaite inattendue en amical (0-1) mercredi contre le Qatar, retrouvait un peu l'espoir quand l'arbitre lui accordait un penalty pour une faute de Courtois sur Mbabu, converti par Rodriguez (1-2, 22e).

- Seferovic redonne l'espoir -

On sentait alors que ce match pouvait devenir fou. Et l'improbable se produisait. D'abord par Seferovic qui égalisait à la 31e minute, après une très belle remise de la tête de Shaqiri.

Et juste avant la pause, la Nati repassait devant grâce à un doublé du même Seferovic (3-2, 44), qui reprenait superbement un centre en retrait.

A la reprise, l'attaquant de Benfica, bien lancé par Shaqiri, ratait ce que l'on pensait être la balle de match (44): il fallait en effet aux Suisses inscrire à tout prix un quatrième but pour arracher aux Belges la première place du groupe et la qualification.

Le miracle se produisait à l'heure de jeu: Elvedi, coupable sur le premier but de Hazard, se faisait justice lui-même et trompait de la tête Courtois (4-2, 62).

Le triomphe suisse était complet quand Seferovic mettait son équipe à l'abri (5-2, 84) devant les 15.000 spectateurs en transe du Swissporarena de Lucerne. Après le Mirale de Berne en 1954, il y aura désormais aussi le Miracle de Lucerne, en novembre 2018.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.