DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Malte : les commanditaires du meurtre d'une journaliste identifiés

Vous lisez :

Malte : les commanditaires du meurtre d'une journaliste identifiés

Malte : les commanditaires du meurtre d'une journaliste identifiés
Taille du texte Aa Aa

Les commanditaires de l'assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia, tuée à Malte en 2017 dans un attentat à la voiture piégée, ont été identifiés, ont affirmé des sources policières non identifiées citées par The Sunday Times de Malte.

Selon les sources citées par le journal, un groupe de "plus de deux" Maltais a été identifié comme étant ceux qui ont commandité le crime.

gi

Trois suspects ont déjà été arrêtés pour avoir commis l'assassinat mais l'identité des vrais commanditaires demeure une énigme.

Caruana Galizia, qui a été tuée le 16 octobre 2017 à l'âge de 53 ans par une bombe placée dans sa voiture, s'attachait à révéler des scandales de blanchiment d'argent ou de contrebande de pétrole impliquant des membres du gouvernement ou le crime organisé.

Son blog s'en prenait aussi directement aux hommes politiques maltais.

Le fils de la journaliste Matthew avait dénoncé fin octobre le "système d'impunité" qui, selon lui, protège à Malte ceux qui ont commandité le meurtre.

Les trois hommes arrêtés le 4 décembre 2017, les frères Alfred Degiorgio et George Degiorgio, ainsi que Vince Muscat, ont été inculpés pour le meurtre. Mais pour le fils de la journaliste, "ce ne sont que les exécutants, ils sont tout en bas de la chaîne". "Nous ne savons pas qui les a envoyés, qui les a payés".

La famille de Caruana Galizia a déclaré dimanche qu'elle n'avait pas été officiellement informée par la police que les commanditaires avaient été identifiés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.