DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: Federer déjà tourné vers sa 22e saison pour devenir centenaire

Vous lisez :

Tennis: Federer déjà tourné vers sa 22e saison pour devenir centenaire

Tennis: Federer déjà tourné vers sa 22e saison pour devenir centenaire
Taille du texte Aa Aa

Battu mais pas abattu: le Suisse Roger Federer, éliminé samedi en demi-finales du Masters de Londres, se sent toujours "aussi compétitif à 37 ans" et se projette déjà vers sa 22e saison sur le circuit professionnel où il pourrait remporter son 100e tournoi sur le circuit ATP.

"Je suis impatient de partir en vacances avec ma famille", a quand même concédé le numéro 3 mondial après sa défaite contre l'Allemand Alexander Zverev, lors de son treizième et ultime tournoi de l'année.

gi

"Mais assurément, le plan est de jouer à nouveau l'année prochaine et d'élaborer un bon calendrier", a affirmé le joueur, qui pourrait une nouvelle fois faire l'impasse sur la saison de terre battue, comme en 2017 et 2018. Sur ce point, "Roger" a annoncé qu'il prendrait sa décision "dans les prochaines semaines".

Au moment de se retourner sur l'année écoulée, le natif de Bâle s'est dit "très, très satisfait" de ses performances ces onze derniers mois. "Sampras a dit un jour +si tu gagnes un Grand Chelem, c'est une bonne saison+".

Le Suisse applique donc l'adage de l'Américain: victorieux de l'Open d'Australie en janvier dernier, il a confié avoir "hâte" d'y rejouer dans huit semaines.

Ce vingtième titre du Grand Chelem lui avait permis de lancer idéalement sa saison, et de devenir, quelques semaines plus tard et après un nouveau trophée à Rotterdam, le N.1 mondial le plus âgé de l'histoire, à 36 ans et six mois, plus de cinq ans après avoir perdu son trône, en novembre 2012.

- "Je peux gagner de nouveau" -

"Ça a été pour moi un moment très important dans ma vie, car je n'avais jamais pensé y arriver de nouveau".

Il n'a pas connu autant de réussite par la suite, malgré deux autres titres à Stuttgart, et chez lui, à Bâle, ses 98e et 99e succès sur le circuit. Il a notamment connu une élimination aussi précoce qu'inattendue à l'US Open, en huitième de finale, contre le modeste australien John Millman, alors 55e mondial.

"Ma deuxième partie de saison aurait pu être meilleure. J'ai peut-être perdu quelques matches très serrés qui auraient pu changer les choses pour moi. A Wimbledon ou à Paris".

Sur le gazon londonien, Federer a chuté dès les quarts de finale face au Sud-Africain Kevin Anderson, non sans avoir mené deux sets à zéro et s'être procuré une balle de match. A Bercy, il a cédé dans le dernier carré contre Novak Djokovic, en trois sets, sans concéder le moindre break.

Mais face aux meilleurs mondiaux, le Maestro a parfois donné l'impression de plafonner. Avant d'arriver au Masters de Londres, son bilan cette année contre les joueurs du top 10 était de deux victoires pour cinq défaites.

Des chiffres qui n'entament pas l'enthousiasme de celui qui s'apprête à aborder, en 2019, sa... 22e saison sur le circuit professionnel depuis 1998.

"Je suis très fier d'être encore aussi compétitif et aussi heureux de jouer au tennis à 37 ans", a-t-il affirmé samedi. "Être si proche me fait penser que je peux continuer, je peux gagner de nouveau. C'est inspirant en quelque sorte".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.