DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe Davis: pour la finale France-Croatie: Pouille n'était pas favorable à la terre battue

Vous lisez :

Coupe Davis: pour la finale France-Croatie: Pouille n'était pas favorable à la terre battue

Coupe Davis: pour la finale France-Croatie: Pouille n'était pas favorable à la terre battue
Taille du texte Aa Aa

Le leader de l'équipe de France Lucas Pouille n'était pas favorable au choix de la terre battue pour accueillir la Croatie en finale de la Coupe Davis, de vendredi à dimanche à Lille, a-t-il déclaré lundi.

"Ce n'était pas une évidence. Au départ, je n'étais pas forcément pour la terre battue. Surtout parce qu'en fin d'année, ce n'est pas facile de refaire pendant deux, trois semaines tous les efforts nécessaires pour être prêt sur cette surface, avec le risque de blessures que ça peut engendrer avec la fatigue", a expliqué Pouille en point-presse, à quatre jours de la finale.

gi

Le Nordiste de 24 ans s'est depuis rallié à la décision du capitaine Yannick Noah.

"Au final, ils (l'encadrement des Bleus, ndlr) ont fait le meilleur choix. On a réussi à faire de la qualité, de la quantité, à se préparer parfaitement (au cours du stage débuté il y a une semaine à Marcq-en-Baroeul), et je pense que c'est la meilleure surface pour nous si on veut avoir une chance de gagner", a estimé Pouille.

Interrogé sur les raisons qui l'ont conduit à opter pour l'ocre, Noah a lui avancé le fait que les N.1 et N.2 croates, Marin Cilic et Borna Coric, "sont moins forts sur terre battue que sur d'autres surfaces" et que leur présence récente au Masters de Londres (Coric en tant que remplaçant) réduit à "cinq jours maximum" leur préparation quand les Bleus ont eux bénéficié de trois semaines.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.