DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Accident F3 de Macao: l'enquête "prendra plusieurs semaines"

Accident F3 de Macao: l'enquête "prendra plusieurs semaines"
Taille du texte Aa Aa

L'enquête sur l'accident lors du Grand Prix de Formule 3 de Macao dimanche, au cours duquel cinq personnes ont été blessées, "prendra plusieurs semaines", a fait savoir mercredi à l'AFP Charlie Whiting, directeur de course au sein de la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

"Il est trop tôt pour essayer d'en établir les causes, explique Whiting. Nous savons pourquoi (la pilote allemande Sophia Flörsch) a initialement perdu le contrôle de sa voiture, mais nous devons nous livrer à une analyse très très prudente."

gi

Lancée à plus de 270 km/h à près de 300 m d'un virage à angle droit, le plus serré du circuit, la monoplace de Flörsch a percuté l'arrière de celle d'un concurrent qui ralentissait de manière inattendue, ce qui l'a projetée contre un mur, arrachant ses roues gauches.

Son véhicule a ensuite décollé au-dessus d'un autre, le heurtant au passage, puis traversé les grillages de sécurité avant de s'écraser contre une cabine abritant des photographes et de retomber dans une zone où se trouvaient des commissaires de piste.

"Il faudra plusieurs semaines pour analyser les données de la voiture et les images avec le plus d'attention possible afin de déterminer comment les deux monoplaces se sont touchées, les conséquences de ce contact et ce qui a joué, où et comment", précise le responsable de la F1 au sein de la FIA. "Nous devons faire les choses au mieux."

- Efficacité des barrières -

"Je suis sûr que les barrières, bien qu'elles aient cassé --comme n'importe quelle barrière aurait fini par le faire--, ont un peu ralenti la voiture", estime-t-il toutefois, ajoutant que "la solidité de la monoplace et les systèmes de sécurité intégrés" avaient également protégé la pilote de 17 ans, qui a subi une greffe osseuse pour réparer une fracture à la colonne vertébrale.

Le pilote dont la voiture a été heurtée, le Japonais Sho Tsuboi, deux photographes et un commissaire de piste ont également été blessés.

"Quand un accident de ce genre se produit, nous essayons de comprendre pourquoi les personnes blessées l'ont été, ce que nous pouvons en apprendre et quelles améliorations apporter pour s'assurer que si un accident similaire se produit, personne ne soit blessé", assure Whiting.

"Le circuit de Macao (homologué par la FIA) n'est pas dangereux" en soi, explique-t-il. "Comme tous les circuits urbains, le taux d'accident y est plus important (...) car il y a moins de dégagements, mais les voitures percutent en général les murs à des angles très faibles, ce qui réduit les forces exercées sur la voiture et le conducteur."

"Les glissières de sécurité, les barrières et les clôtures anti-débris ont été systématiquement améliorées, de manière significative dans certains domaines, au cours des dernières années", indique-t-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.