DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ski: Brignone mate Worley et Shiffrin lors du géant de Killington

Vous lisez :

Ski: Brignone mate Worley et Shiffrin lors du géant de Killington

Taille du texte Aa Aa

On attendait Tessa Worley ou Mikaela Shiffrin devant son public mais c'est l'Italienne Federica Brignone qui a remporté samedi le géant de Killington et maté les deux favorites, éjectées du podium.

Tous les yeux étaient braqués sur les deux têtes d'affiche de la spécialité Shiffrin et Worley. Mais ni l'une ni l'autre ne sont parvenues à déjouer les pièges du parcours dessiné dans la station du Vermont pour laisser le beau rôle à Brignone, qui signe à 28 ans son 9e succès sur le circuit devant la Norvégienne Ragnhild Mowinckel et l'Autrichienne Stephanie Brunner, prenant du même coup la tête du classement de la Coupe du monde de géant.

gi

Pour Worley, vainqueur du premier géant de la saison le 27 octobre à Sölden et seulement 5e à Killington, l'occasion était belle de s'offrir un doublé et de prendre un ascendant psychologique sur ses rivales dans la course au Petit Globe. Le coup est raté. La Française avait pourtant limité la casse à l'issue de la première manche (4e) mais une faute dans la première partie de la piste lors du 2e acte lui aura coûté très cher.

"On est toujours un peu frustré par ce genre de résultat mais ça reste une bonne place. Ma course était un peu irrégulière, avec plein de petites erreurs sur la 2e manche, a déclaré à l'AFP la double championne du monde. Je n'avais pas le bon rythme sur ce tracé, j'étais également à contre-temps, je n'avais pas assez de fluidité. Brignone a elle réussi à conserver sa vitesse sur tout le tracé. Je reste dans le coup mais on ne peut pas faire toujours d'excellentes courses. Aujourd'hui, je n'ai pas réussi à m'exprimer comme je le souhaitais."

- 'Une grosse bagarre' -

"La course est serrée et le niveau est dense comme on s'y attendait, a-t-elle aussi relevé. C'est a chaque fois une grosse bagarre pour terminer dans le Top 5. Il faut être présente à chaque course."

Place désormais à trois épreuves de vitesse (Super G à Lake Louise, St Moritz et Val d'Isère) pour Worley avant le retour au géant le 21 décembre à Courchevel.

Shiffrin a quant à elle manqué son rendez-vous avec ses fans (4e). La double tenante de la Coupe du monde, championne olympique de géant à Pyeongchang en 2018, n'a jamais été vraiment dans le coup pour la victoire malgré le soutien sans faille du public US. Elle reste tout de même leader du classement général et tentera de se rattraper dimanche avec le slalom, sa chasse gardée. Elle aura de quoi être motivée puisqu'elle n'est plus qu'à deux unités du record de succès en slalom détenu par l'Autrichienne Marlies Schild (35).

Worley et Shiffrin pourront se consoler avec les malheurs d'une autre géantiste de très gros calibre, Viktoria Rebensburg. L'Allemande, qui avait surpris la Française la saison dernière en la privant du Petit Globe de la spécialité, est sortie de la piste au cours de la 2e manche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.