DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan: au moins 22 policiers tués dans une embuscade des talibans

Vous lisez :

Afghanistan: au moins 22 policiers tués dans une embuscade des talibans

Afghanistan
@ Copyright :
AFP
Taille du texte Aa Aa

Au moins 22 policiers ont été tués dans une embuscade des talibans dans la très instable province de Farah, dans l'ouest de l'Afghanistan, a-t-on appris lundi auprès de responsables locaux.

"Vingt-deux corps et deux policiers blessés ont été emmenés à l'hôpital de Farah. Ils ont tous été tués dans l'embuscade", a déclaré le docteur Shir Ahmad Weda, qui dirige cet établissement.

gi

Les talibans ont revendiqué l'assaut, assurant avoir tué 25 policiers. "Quatre véhicules ont été détruits et une large quantité d'armes a été saisie", a déclaré Qari Yousuf Ahmadi, un porte-parole des insurgés, via la messagerie WhatsApp.

Le porte-parole de la police de Farah, Mohibullah Mohib, a de son côté fait état de 5 policiers tués et 7 blessés lors de l'attaque d'un convoi de police dans le district de Juwain.

Les forces de sécurité afghanes sont enclines à minimiser leurs pertes, quand les talibans exagèrent au contraire celles qu'ils leur infligent.

L'adjoint au chef de la police de Farah a été tué dans l'incident, a déclaré Shahla Abubaker, un membre du conseil provincial.

Police et armée sont régulièrement acculées par les talibans dans la province de Farah, frontalière de l'Iran, où la culture du pavot est répandue et qui a été le théâtre d'intenses combats ces dernières années.

Les rebelles ont essayé à trois reprises de s'emparer de Farah, la capitale provinciale éponyme, en 2017, selon le réseau d'analystes Afghanistan Analysts Network.

Ils ont tenté à nouveau en mai dernier, avant que des frappes afghanes et américaines ne les contraignent à reculer.

Le contrôle du gouvernement de Kaboul sur le territoire afghan est tombé à son plus bas niveau depuis trois ans ces derniers mois, alors que les services de sécurité subissaient des pertes record, selon un rapport récent de l'Inspecteur général pour la reconstruction de l'Afghanistan (Sigar), une entité publique américaine.

Cette intensification des combats se produit alors que les talibans ont donné des signes de vouloir négocier.

L'envoyé spécial américain Zalmay Khalilzad a dernièrement indiqué qu'il espérait qu'un accord de paix sera signé avant la prochaine présidentielle, prévue le 20 avril.

Cette élection pourrait toutefois être reportée de trois mois, a annoncé lundi la Commission électorale indépendante (IEC), organisatrice du scrutin, et la Commission de vérification électorale (ECC).

Depuis le début de l'année 2015, quand les forces afghanes ont pris le relais des troupes de combat de l'Otan dirigées par les Etats-Unis, près de 30.000 soldats et policiers afghans ont été tués, a révélé ce mois-ci le président Ashraf Ghani.

Un chiffre qui équivaut à 20 morts par jour, beaucoup plus élevé que tout ce qui avait été reconnu jusqu'ici.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.