DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

C1 AEK-Ajax: neuf blessés dont trois policiers lors des violences entre supporters

Vous lisez :

C1 AEK-Ajax: neuf blessés dont trois policiers lors des violences entre supporters

C1 AEK-Ajax: neuf blessés dont trois policiers lors des violences entre supporters
Taille du texte Aa Aa

Six supporters de l'Ajax Amsterdam et trois policiers ont été blessés mardi lors des violences dans le stade entre fans de l'AEK Athènes et du club néerlandais, qui s'opposaient en Ligue des champions, selon un nouveau bilan de la police, mercredi.

"Six supporters de l'Ajax et trois policiers ont été hospitalisés mardi soir, les derniers ayant été blessés par des jets de bouteilles et d'autres objets", a indiqué à l'AFP un responsable de la police.

gi

La majorité souffrait des blessures légères et un policier a dû rester à l'hôpital mercredi pour des raisons préventives, a-t-il ajouté.

Un premier bilan, mardi soir, faisait état d'onze blessés, majoritairement des supporters néerlandais.

Des heurts ont éclaté dans l'enceinte du stade olympique entre les fans des deux camps, jusqu'à l'intervention des forces anti-émeutes au début du match.

Des spectateurs ont lancé des fusées éclairantes et un cocktail Molotov, selon un photographe de l'AFP sur place.

Au moins trois supporters de l'Ajax ont aussi été blessés par des coups de matraques des policiers, selon l'AFP.

Des affrontements ont eu lieu dès lundi soir, à la veille du match, entre des supporters de l'AEK à ceux du rival athénien du Panathinaïkos, jumelés à l'Ajax, selon une source policière.

Ces débordements exposent l'AEK à des sanctions sévères de l'UEFA, l'instance organisatrice de la Ligue des champions.

Amsterdam s'est imposé 2 à 0, scellant sa qualification pour les 8es de finale, alors que le champion de Grèce en titre est dernier de la poule, avec zéro point.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.