DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le chef des affaires humanitaires de l'ONU au Yémen dès jeudi

Le chef des affaires humanitaires de l'ONU au Yémen dès jeudi
Taille du texte Aa Aa

Le secrétaire général adjoint pour les affaires humanitaires des Nations unies doit se rendre cette semaine au Yémen tandis que les efforts diplomatiques se multiplient pour mettre fin à une guerre qui sévit depuis près de quatre ans.

Cette visite de trois jours à partir de jeudi doit permettre, selon un communiqué de l'instance internationale, à Mark Lowcock de constater de lui-même ce que l'ONU a qualifié de pire crise humanitaire au monde, avec au moins 10.000 morts et au moins 14 millions de personnes déplacées par les combats plongées en situation de pré-famine.

gi

M. Lowcock, qui s'est rendu pour la dernière fois au Yémen en octobre 2017, a prévu de rencontrer des responsables locaux dans la capitale Sanaa, tenue par les rebelles, et dans la ville d'Aden, contrôlée par le gouvernement.

L'émissaire de l'ONU pour le Yémen Martin Griffiths a récemment multiplié les pourparlers avec toutes les parties au conflit pour les persuader de participer, en Suède à une date qui reste à déterminer officiellement, à des discussions de paix.

Selon des diplomates onusiens, ces consultations en Suède pourraient débuter dès le 3 décembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.