DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lyon: Cornet, des paroles aux actes

Vous lisez :

Lyon: Cornet, des paroles aux actes

Lyon: Cornet, des paroles aux actes
Taille du texte Aa Aa

"Il n'y a que le terrain qui parle. Quand on revendique des choses, il faut montrer sur le terrain que c'est mérité". Dont acte. Maxwel Cornet, qui réclamait du temps de jeu, a inscrit un doublé contre Manchester City (2-2), mardi en Ligue des champions.

L'attaquant n'a pas tremblé au moment d'assumer les propos tenus dans la presse en début de semaine. "Le club m'a fait comprendre qu'il comptait sur moi, que j'aurais un peu plus de temps de jeu qu'auparavant et au final, ce n'est pas ce qui est arrivé. Je ne me considère pas comme un joker de luxe. Dans le football, si tu mérite de jouer, tu dois jouer, tout simplement", avait-il déclaré lundi dans L'Equipe.

gi

Proche d'un transfert au club allemand de Wolfsburg à la fin du mois d'août, Cornet (22 ans) est finalement resté à Lyon, contraint et forcé, car Nicolas Pépé (Lille) a refusé de rejoindre l'OL. Et la concurrence à son poste est monté dans les aigus puisque l'international Espoirs Moussa Dembélé est venu remplacer Mariano Diaz, reparti au Real Madrid.

Résultat, sur les onze matches auxquels il a participé cette saison, il n'a été titulaire qu'à deux reprises: contre Manchester City, inscrivant trois buts sur les quatre marqués par Lyon (2-1, 2-2).

Son but au match aller n'avait pas changé sa situation. Il ne restait qu'un remplaçant. Mais il a su éviter tout esclandre dans ses demandes d'explications auprès de son coach Bruno Genesio. Et il a continué à travailler consciencieusement.

- "Le bon état d'esprit" -

Cette attitude, entre ambition affichée et sérieux aux entraînements, a plu en interne. "Quand on garde le bon état d'esprit, on est souvent récompensé", a d'ailleurs salué Genesio.

Car il faut aussi ajouter que Cornet a surmonté une blessure à une cheville dans cette saison compliquée pour lui, au retour d'une sélection avec la Côte d'Ivoire en octobre. Le 10 novembre, après un mois d'absence, il signe ainsi une rentrée convaincante à Guingamp, en marquant le quatrième but (4-2), avant de rejoindre de nouveau les Eléphants.

Cornet est persévérant. Son match contre les Citizens l'a encore prouvé. Il n'a pas baissé les bras après sa reprise sur la barre en première période.

"Pour un attaquant, c'est bien de se procurer autant d'occasions dans un match comme celui contre Manchester City. C'était important de rester dans le match après mon occasion manquée (29e). Je suis resté concentré sur mon match et j'ai eu de la réussite ensuite", a-t-il confié sur OLTV.

- Guardiola impressionné -

"Sur le premier but, je vois le gardien avancé. Je prends ma chance et la frappe entre. Sur le second, je fais un appel de balle central. Je vois le gardien et j'essaie de lui mettre le ballon entre les jambes", décrit encore modestement l'attaquant.

L'entraîneur mancunien, Pep Guardiola, référence dans le monde des techniciens, s'est dit lui "très impressionné par le talent" de Cornet. De quoi redonner du baume au cœur d'un joueur souvent la cible des critiques du public lyonnais depuis sa venue en provenance du FC Metz, en janvier 2015, pour 400.000 euros.

Ses performances contre City et les éloges de Guardiola peuvent-elles contribuer à bousculer la hiérarchie des attaquants lyonnais? C'est peut-être un tournant. Moussa Dembélé, acquis pour 22 millions d'euros auprès du Celtic de Glasgow, était en tribune contre Manchester City. Et le Burkinabè Bertrand Traoré n'a pas toujours impressionné cette saison malgré quelques buts qui ont compté.

"Maxwel a toute ma confiance. Depuis son entrée contre Guingamp, il a montré qu'on peut compter sur lui. Il est efficace et généreux dans le travail défensif. Il est sur la bonne voie", lâche seulement Genesio.

Evoquant son "large effectif et le nombre important de matches à disputer", le technicien se réjouit encore: "La qualité et la quantité sont importantes et c'est bien d'avoir de l'émulation".

Au point de voir Maxwel Cornet de nouveau titulaire contre Lille samedi ?

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.