DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tokyo-2020: le CIO "gèle l'organisation du tournoi de boxe"

Vous lisez :

Tokyo-2020: le CIO "gèle l'organisation du tournoi de boxe"

Tokyo-2020: le CIO "gèle l'organisation du tournoi de boxe"
Taille du texte Aa Aa

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé vendredi sa décision de "geler l'organisation du tournoi de boxe" aux Jeux olympiques de Tokyo-2020, alors qu'il lance une enquête sur la très controversée Fédération internationale de la discipline (AIBA).

"Les contacts officiels entre l'AIBA et le Comité d'organisation de Tokyo-2020, les ventes de billets, l'approbation et la mise en place du système de qualification, la planification des tests et la finalisation du programme de compétition" sont donc suspendus, a précisé la Commission exécutive du CIO dans un communiqué.

gi

L'enquête "pourra conduire au retrait de la reconnaissance de l'AIBA" par l'instance olympique, a précisé le CIO, signalant "plusieurs motifs d'inquiétude majeure" concernant les finances ainsi que la gouvernance et l'éthique de l'organisation.

Malgré ces mesures, le Comité olympique promet de "faire le maximum pour protéger les athlètes et s'assurer qu'un tournoi de boxe aura bien lieu" aux Jeux de Tokyo.

La boxe, discipline historique des Jeux, avait déjà suscité l'ire du CIO en 2016 à Rio, où 36 officiels et arbitres avaient été suspendus.

Et les relations ne se sont pas améliorées avec l'élection de l'homme d'affaires ouzbek Gafur Rakhimov, début novembre à la tête de l'AIBA. Il est accusé d'être un "criminel majeur" dans son pays par le Trésor américain, ce qu'il nie vigoureusement.

Avant la décision de vendredi, le CIO avait déjà gelé ses relations avec la Fédération et stoppé les aides financières qu'il lui versait auparavant.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.