DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Tour de Pise se redresse mais les visiteurs gardent un penchant pour elle

Vous lisez :

La Tour de Pise se redresse mais les visiteurs gardent un penchant pour elle

La Tour de Pise, le 28 novembre 2018 en Italie
@ Copyright :
Tiziana FABI
Taille du texte Aa Aa

À première vue, elle n'a pas changé et vous regarde toujours de travers depuis sa Toscane natale, mais à y regarder de plus près, la Tour de Pise est un peu moins penchée depuis quelques années.

"Elle est encore en train de se redresser", explique à l'AFPTV l'ingénieur Roberto Cela, en regardant la célèbre tour penchée briller sous le soleil d'hiver.

gi

"Et il faudra encore de nombreuses années avant que cela s'arrête", assure-t-il.

Symbole de la puissance de la république maritime de Pise au Moyen Âge, le campanile médiéval de 55,86 m (côté sud) et 56,71 m (côté nord) s'est mis à pencher rapidement après le début de sa construction en 1173. L'affaissement était dû à un sol trop meuble.

Cette caractéristique, qui a fait sa renommée à travers le monde, a été jugée dangereuse. Les experts ont même craint pour sa survie et ont décidé il y a 30 ans d'engager un vaste chantier de consolidation.

Inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, le monument de marbre a été fermé au public en janvier 1990 et pendant onze ans pour des raisons de sécurité, son inclinaison atteignant au maximum 4,5 mètres par rapport à la verticale.À la suite des travaux, menés entre 1993 et 2001 sous le contrôle d'un comité international dirigé par l'ingénieur Michele Jamiolkowski, la tour avait récupéré 41 cm par rapport à la verticale. Et selon de récentes mesures, 4 cm se sont ajoutés depuis.

"Nous avons installé une série de tubes sous terre, du côté où la tour penche", explique Roberto Cela, qui dirige l'Opera Primaziale Pisana (OPA), association en charge des principaux monuments de Pise.

"Nous avons enlevé de la matière du sous-sol en forant avec beaucoup de soin et grâce à ce système, nous avons récupéré un demi-degré de pente", précise-t-il.

- Forme de banane -

Pour comprendre le mouvement du monument de 14.500 tonnes, les experts effectuent des mesures toutes les heures, certaines avec des pendules automatiques, d'autres manuellement à l'aide du niveau optique de géomètre.

"La tour a tendance à se déformer et à réduire sa pente en été, quand il fait chaud, parce qu'elle se penche vers le sud, de sorte que sa face sud est chauffée et que la pierre se dilate. Et en se dilatant, elle se redresse", explique l'ingénieur Nunziante Squeglia, qui étudie et mesure la tour depuis 25 ans.

"La tour était beaucoup plus mystérieuse quand je suis arrivé. On ne savait pas vraiment pourquoi elle penchait et pourquoi le phénomène s'accentuait", souligne-t-il.

Selon l'ingénieur, la tour étudiée sous tous les angles depuis plus d'un siècle garde encore de nombreux mystères, comme les restes de ce qui ressemble à un toit en forme de dôme à l'intérieur de l'édifice. Sa fonction reste inexpliquée à ce jour.

En dépit de toutes les campagnes de travaux, la tour "ne sera jamais complètement droite", affirme son confrère Robert Cela.

"Lors de sa construction, il y a eu des tentatives pour la redresser, en ajoutant de la pierre sur un côté, de sorte qu'elle a une légère forme de banane", relève-t-il.

Comme le font chaque jour des milliers de visiteurs – ils ont été 3,2 millions en 2017 –, Alvin, un touriste singapourien prend des photos de ses amis en train de "retenir" la tour en arrière-plan.

"Oh, je n'ai pas remarqué que sa pente avait diminué. Est-ce que c'est parce que tout la monde la pousse?" plaisante-t-il, avant d'assurer qu'il serait le premier à la pousser dans l'autre sens si elle se redressait un peu trop.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.