DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lake Louise: Shiffrin élargit son registre au super-G

Vous lisez :

Lake Louise: Shiffrin élargit son registre au super-G

Lake Louise: Shiffrin élargit son registre au super-G
Taille du texte Aa Aa

Même les épreuves de vitesse ne lui résistent plus: Mikaela Shiffrin a remporté son premier super-G dimanche à Lake Louise (Canada), devenant la septième skieuse de l'histoire à s'imposer dans toutes les disciplines au programme de la Coupe du monde de ski alpin.

A 23 ans, Shiffrin a déjà tout remporté dans sa carrière fulgurante: deux titres olympiques (slalom en 2014, géant en 2018), trois sacres planétaires consécutifs en slalom, sa discipline de prédilection, deux globes de N.1 mondiale (2017, 2018) et cinq "petits" globes en slalom.

gi

Alors qu'elle s'aventure encore rarement dans les épreuves de vitesse, elle a écoeuré la concurrence dans le premier super-G de l'hiver, un an après avoir signé son premier succès en descente sur cette même piste.

Elle a relégué avec un chrono d'1 min 19 sec 41/100e la Norvégienne Ragnhild Mowinckel, 2e à 77/100e, et l'Allemande Viktoria Rebensburg, 3e à 83/100e.

L'Autrichienne Nicole Schmidhofer qui avait remporté vendredi et samedi les deux descentes dans la station canadienne, a été reléguée au-delà de la 10e place (11e), à plus d'une seconde de Shiffrin.

La prodige américaine a ajouté un exploit de plus à son prestigieux palmarès alors que, de son propre aveu, elle n'avait plus touché ses skis de super-G depuis septembre.

"J'ai réussi un +run+ parfait, c'était vraiment ce que je voulais faire, mes skis et mon équipement étaient vraiment parfaits", a-t-elle expliqué, après sa 46e victoire en Coupe du monde, sa 3e de l'hiver.

"Je n'avais pas vraiment d'attente, car je n'avais pas remis mes skis de super-G depuis septembre, mais j'avais fait de bons entraînements en super-G cet été", a rappelé la skieuse de Vail (Colorado).

- "Pas vraiment de pression" -

"Je n'avais pas vraiment de pression, je voulais juste bien skier, je ne pensais pas que j'allais réussir un jour un super-G comme celui-ci", a-t-elle admis, encore incrédule.

Shiffrin est entrée dans un club très fermé, celui des légendes du ski alpin qui se sont imposées dans les cinq disciplines de leur sport.

Elle a rejoint les Suédoises Anja Pärson et Pernilla Wiberg, l'Autrichienne Petra Kronberger, la Slovène Tina Maze, la Croate Janica Kostelic et l'Américaine Lindsey Vonn.

Privée de son étape-fétiche de Lake Louise à cause d'une blessure à un genou, Vonn a félicité sa grande rivale au sein de l'équipe américaine d'un très bref "félicitations" sur son compte Twitter.

Shiffrin est encore plus polyvalente que ses aînées, puisqu'elle compte aussi trois victoires dans des slaloms parallèles et city events, disciplines plus récentes sur le circuit mondial.

Après seulement sept courses, elle a déjà pris le large au classement général de la Coupe du monde avec un total de 489 points, soit plus de 200 points d'avance sur sa première poursuivante, la Suissesse Michelle Gisin.

Côté français, Romane Miradoli s'est classée 6e, à 7/100e seulement du podium, et a signé le deuxième meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde.

Deux autres Françaises, Tiffany Gauthier (22e) et Jennifer Piot (28e), ont marqué des points au classement général de la Coupe du monde.

La leader de l'équipe de France Tessa Worley a chuté après avoir été déséquilibrée par une porte, mais elle s'est relevée rapidement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.