DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

NBA: première zone de turbulences pour Ntilikina, le meneur français des Knicks

Vous lisez :

NBA: première zone de turbulences pour Ntilikina, le meneur français des Knicks

NBA: première zone de turbulences pour Ntilikina, le meneur français des Knicks
Taille du texte Aa Aa

C’est une première dont Frank Ntilikina se serait bien passé: samedi, le meneur français des Knicks, en manque de réussite depuis plusieurs matches, n’a pas eu la moindre minute de jeu à se mettre sous la dent lors du succès face à Milwaukee (136-134 a.p.).

Ntilikina est resté durant tout le match sur le banc. Le grand espoir du basket français, à l’ascension jusque là fulgurante, n'était pourtant pas blessé, mais pour la première fois dans sa carrière NBA, son entraîneur a choisi de ne pas avoir recours à lui.

gi

"Il faut accepter cette situation. Je veux apporter ce que je peux à l’équipe", a-t-il réagi, laconique.

"Si je suis sur le banc, j’apporte mon QI basket, je parle à mes coéquipiers et je les encourage. Je reste positif parce que je veux le succès de notre équipe", a poursuivi le joueur tricolore de 20 ans, assurant ne pas ressentir de frustration mais un surplus de motivation.

La mauvaise passe de Ntilikina, drafté en huitième position par les Knicks en 2017, du jamais-vu pour un joueur français, suscite pourtant des interrogations.

Après une saison de "rookie" prometteuse et une préparation physique intense pendant l’été, l'ancien Strasbourgeois semblait avoir les faveurs du nouvel entraîneur des Knicks, David Fizdale, qui en a fait l'un de ses titulaires.

- 5,9 points par match -

Mais en raison d’une production statistique décevante (5,9 points, 2,7 passes décisives et 1,9 rebond par match, 33,3% de réussite au tir) et d’un manque d’agressivité offensive, Ntilikina a perdu sa place dans le cinq de départ après 14 matches.

Il a ensuite vu son nombre de minutes sur le terrain sensiblement décliner.

Lors des deux matches précédents celui de samedi (face à Détroit et Philadelphie), Ntilikina n’avait été utilisé que 15 et 14 minutes sans inscrire le moindre point, cumulant un 0/8 peu reluisant au tir.

"J’ai donné à Frank des opportunités en première période lors de ces deux derniers matches, mais comme ça ne s’est pas bien passé, j’ai fait rentrer +Dot+ (l’arrière Damyean Dotson, NDLR)", a justifié Fizdale.

"+Dot+ a été très performant à chaque fois, donc je me suis dit que c’était logique de lui donner sa chance ce samedi soir. Et il a répondu présent (avec 21 points, NDLR)", a poursuivi l’entraîneur de New York qui a la lourde tâche de relancer une équipe qui n'a plus participé aux play-offs depuis 2013.

Pour ne rien arranger aux affaires du Français, le Congolais Emmanuel Mudiay, désormais titulaire au poste de meneur, enchaîne les bonnes prestations et a terminé meilleur marqueur des Knicks face à Milwaukee avec 28 points.

- "Personne n'est jamais exclu" -

Fizdale, qui a plusieurs fois pris la défense de Ntilikina face aux critiques médiatiques toujours intenses à New York, a indiqué ne pas l’avoir mis sur la touche pour de bon.

"Je vais continuer à tout faire pour mettre (Frank) en confiance. Avec moi, personne n’est jamais exclu, personne n’est en disgrâce. Les gars ont toujours une chance de retrouver leur place dans la rotation", a précisé Fizdale.

Malgré le discours rassurant de l’encadrement des Knicks, les rumeurs vont bon train quant à l’avenir de Ntilikina.

Plusieurs franchises auraient manifesté leur intérêt pour le jeune meneur, à commencer par Phoenix.

Les Suns, qui ont drafté le Palois Élie Okobo cette année, manquent cruellement de talent à la mène.

Orlando, où évolue le Français Evan Fournier, et Minnesota auraient également approché les Knicks.

Pour l’heure, les Knicks se refusent à évoquer un quelconque transfert, insistant sur la marge de progression de Ntilikina ainsi que son apport dans le secteur défensif.

Mais en cas d’absence prolongée des parquets, l’aventure new-yorkaise du "French Prince" pourrait tourner court.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.