DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Falcao relève Monaco et Thierry Henry

Vous lisez :

Ligue 1: Falcao relève Monaco et Thierry Henry

Ligue 1: Falcao relève Monaco et Thierry Henry
Taille du texte Aa Aa

Ouf! Monaco et Thierry Henry ont remporté une victoire capitale sur la pelouse d'Amiens (2-0), grâce à un doublé de Radamel Falcao, qui permet au club princier de quitter la zone de relégation, mardi lors de la 16e journée de Ligue 1.

Sans briller, l'ASM a assuré l'essentiel en l'emportant grâce à deux penalties inscrits par son buteur colombien peu avant la mi-temps et dans le temps additionnel.

gi

Henry, qui n'avait remporté qu'un seul de ses neuf premiers matches à la tête de l'ASM toutes compétitions confondues (pour deux nuls et six défaites), a enfin obtenu son deuxième succès face à un concurrent direct pour le maintien.

"Ce n’était pas extraordinaire au niveau du jeu mais on a su tenir. On est en train de nager la brasse. Des fois, on a la tête sous l’eau, d'autres fois on la sort. Il y a une petite progression", a souligné le technicien monégasque.

Avec ce troisième succès de la saison (Nantes, Caen et Amiens donc), les joueurs du Rocher quittent enfin l'avant-dernière place et la zone de relégation pour remonter provisoirement au 17e rang (13 points) grâce à une meilleure différence de buts que Dijon et Amiens, en attendant le match du DFCO contre la lanterne rouge, Guingamp, mercredi.

Amiens, qui a perdu six de ses sept derniers matches de championnat, continue de s'enfoncer et pointe désormais à l'avant-dernière place.

Les Picards ont eu le contrôle du ballon mardi mais quasiment sans jamais inquiéter le gardien monégasque Diego Benaglio.

"Mon équipe a été solidaire, elle est allée de l’avant. Malheureusement pour nous, on a manqué de justesse technique dans les 30 derniers mètres. On n’est pas assez performant, c'est le constat de ce soir", a déploré l'entraîneur amiénois Christophe Pelissier.

- Le héros Falcao -

Dès le début de la rencontre, l'ASC a en effet pris les choses en main mais a manqué de présence dans les trente derniers mètres.

Eddy Gnahoré a alors tenté sa chance de loin mais a manqué de peu le cadre (16e), tout comme Juan Otero (18e). Puis après une belle inspiration de Ganso pour le lancer dans la surface, Emil Krafth a mal ajusté son centre (22e).

Côté azuréen, Falcao, esseulé en pointe, n'a pas eu beaucoup de situations pour se mettre en valeur, hormis sur un tir lointain capté facilement par Régis Gurtner (39e).

Inoffensif jusque-là, Monaco a alors eu un peu de réussite quand Krafth a manqué son dégagement et déséquilibré Benoit Badiashile dans la surface. Falcao n'a pas tremblé pour transformer le penalty et placer l'ASM sur la voie du succès (1-0, 43e).

Après la pause, le même scénario s'est reproduit avec des Amiénois volontaires mais incapable de se montrer dangereux, sauf sur une reprise de volée de Krafth bien repoussée par Benaglio (67e). Puis au bout du temps additionnel, Gurtner a fauché Pelé dans la surface et permis à Falcao de s'offrir un doublé.

Monaco devra confirmer cette légère embellie dès vendredi face à son meilleur ennemi, Nice, qui se présentera au Stade Louis-II pour remporter le derby et replonger son rival dans la crise.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.