DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Copa Libertadores: le TAS rejette la demande de Boca Juniors de suspendre la finale

Vous lisez :

Copa Libertadores: le TAS rejette la demande de Boca Juniors de suspendre la finale

Taille du texte Aa Aa

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté samedi la demande de Boca Juniors de suspendre la finale retour de la Copa Libertadores prévue dimanche à Madrid face à River Plate, a annoncé l'instance dans un communiqué.

Boca avait indiqué jeudi qu'il allait saisir le TAS pour tenter d'obtenir sur tapis vert la victoire dans la Copa Libertadores 2018 aux dépens de River Plate, après les violences qui avaient conduit au report puis à la délocalisation de ce match à haute tension.

gi

Le TAS a "rejeté une demande urgente de Boca Juniors déposée hier (vendredi) visant à suspendre la finale retour de la Copa Libertadores face à River Plate", a annoncé dans un communiqué le TAS, qui siège à Lausanne.

La finale retour entre les deux clubs de Buenos Aires est programmée dimanche (20h30, 19h30 GMT) au stade Santiago Bernabeu de Madrid. La Confédération sud-américaine (Conmebol) a préféré délocaliser ce match à la suite des violences qui ont empêché la tenue de ce match, intialement programmé le 24 novembre au stade Monumental de Buenos Aires, pelouse de River Plate.

La chambre d'appel de Conmebol, confirmant une décision de l'instance disciplinaire du 29 novembre, avait déjà rejeté jeudi la demande de Boca Juniors de disqualifier River Plate et de lui accorder la victoire sur tapis vert.

La finale de la Copa Libertadores va donc pouvoir se dérouler dimanche mais "le panel arbitral du TAS examinera plus tard" le fondement de la demande de Boca Juniors, a précisé le TAS.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.