DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial des clubs élargi: le groupe de travail de la Fifa veut en évaluer "l'impact"

Taille du texte Aa Aa

Le groupe de travail de la Fifa consacré aux projets controversés de Coupe du monde des clubs élargie et de Ligue mondiale des Nations, a tenu une réunion dimanche à Paris pour notamment évaluer "l'impact" de ces compétitions, a indiqué l'instance.

La création de ce groupe de travail avait été décidée fin octobre lors d'une réunion du Conseil de la Fifa à Kigali, pour répondre à l'opposition d'un certain nombre d'acteurs dont l'UEFA qui reprochaient à la Fifa et son président Gianni Infantino le manque d'informations et de concertation sur ces projets.

Ce groupe de travail constitue "un autre pas important dans le processus de consultation afin de comprendre le paysage dans lequel de telles compétitions seraient mises en place et quel serait leur impact", a expliqué l'ancien joueur croate Zvonimir Boban, secrétaire général adjoint de la Fifa et qui préside ce groupe de travail.

Le groupe de travail avait tenu une première réunion à la mi-novembre, sous forme de conférence téléphonique. Une nouvelle réunion a eu lieu dimanche à Paris, avec des représentants des six confédérations.

Les participants ont également été informés qu'une consultation "parallèle" allait être conduite avec les autres acteurs du football, à savoir les clubs, les joueurs et les ligues, a précisé la Fifa.

Placé sous la supervision du bureau du Conseil de la Fifa, ce groupe de travail est chargé d'étudier les éléments techniques et sportifs liés à la mise en place de la Coupe du monde des clubs (calendrier, dates, nombre d'équipes, quotas de qualification) et la Ligue mondiale des nations (calendrier, format, impact sur les tournois de qualification).

- Critiques -

A l'issue des réunions, "deux propositions séparées" seront préparées, et si nécessaire "plus d'une proposition par compétition", a confirmé la Fifa.

L'objectif est de présenter lors de la prochaine réunion du Conseil (le 15 mars à Miami) "un plan global des éléments sportifs à prendre en compte afin de prendre une décision".

La prochaine réunion du groupe de travail est prévue à la mi-janvier.

Candidat à sa réélection à la tête de la Fifa en juin 2019 à Paris, M. Infantino espérait faire adopter ses propositions fin octobre à Kigali. Mais il a été contraint de reculer face à l'opposition suscitée par ses propositions, notamment du côté de l'UEFA, qui dénonçait un processus précipité et peu transparent.

Un groupe d'investisseurs, dont la Fifa ne donne pas l'identité, aurait proposé d'investir 25 milliards de dollars dans les deux compétitions, ce qui garantirait d'importants retours à la fois pour les clubs participant à la Coupe du monde des clubs élargie et aux sélections prenant part à la Ligue mondiale des Nations.

Selon les projets de M. Infantino, la Coupe du monde des clubs, qui se dispute actuellement chaque année avec 7 participants, réunirait 24 clubs à partir de 2021 et serait organisée tous les 4 ans. La Ligue mondiale des Nations, avec une finale à 8 nations, nécessiterait de libérer des dates dans le calendrier international, ce qui suscite certaines critiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.