DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lyon: Fekir, le point d'interrogation

Lyon: Fekir, le point d'interrogation
Taille du texte Aa Aa

Jouera, jouera pas ? Le meneur de jeu de Lyon Nabil Fekir est loin d'afficher sa meilleure forme et sa participation demeure incertaine mercredi à Kiev contre le Shakhtar Donetsk, match décisif pour la qualification en 8e de finale de la Ligue des Champions.

Mercredi face à Rennes, un match perdu à domicile par l'OL (2-0), Fekir n'a une nouvelle fois été que l'ombre de lui-même.

"Il n'était pas le seul à être en difficulté mais il est vrai que, comme c'est notre meilleur joueur, quand il n'est pas à 100%, cela se voit plus que les autres car l'écart avec son niveau maximum est impressionnant. Il fait pourtant tout ce qu'il faut", reconnaissait le président Jean-Michel Aulas après la défaite concédée face au Stade Rennais.

Bien sûr, sa performance en ouverture de la C1 sur le terrain de Manchester City reste mémorable (2-1). Il avait marqué et délivré une passe décisive à Maxwel Cornet (blessé et qui sera forfait à Kiev).

Mais depuis, le capitaine lyonnais s'est sérieusement blessé à une cheville, le 7 octobre au Parc des Princes contre le Paris SG (défaite 5-0). Et il n'a fait son retour qu'un mois après, le 3 novembre contre Bordeaux (1-1).

Face à Saint-Etienne (1-0), le 23 novembre, il est encore sorti à la mi-temps pour des douleurs aux adducteurs. Ainsi, depuis début octobre, il n'a plus disputé deux matches entiers d'affilée, toutes compétitions confondues.

Cette méforme est tout sauf une surprise. Dès cet été, l'entraîneur Bruno Genesio avait alerté sur la situation du joueur auréolé du titre de champion du monde avec l'équipe de France. Fekir devait à la fois digérer une décompression compréhensible après ce sacre et la déception née de son transfert avorté au mois de juin à Liverpool.

- Stats en berne -

Du coup, ses statistiques sont chute libre avec notamment 564 minutes jouées cette saison contre 1.166 minutes à la même période la saison dernière pour une moyenne de 1,9 fautes subies contre 3,4 par match. Et ses dribbles réussis étaient plus nombreux (69% contre 45%).

Si en Ligue des Champions, son bilan est de deux buts et deux passes décisives pour quatre rencontres, en L1 il n'a marqué que deux fois contre onze en 2017-2018 au même stade de la compétition. Cette baisse de régime est problématique pour Bruno Genesio.

Compte tenu du statut, le technicien organise logiquement son équipe en fonction de sa position de prédilection: au coeur du jeu, initialement dans un 4-2-3-1 et actuellement dans un 3-4-1-2.

Par ailleurs, l'entente entre Fekir et Memphis Depay est moins évidente cette année, hormis contre Manchester City, à l'aller. Cet axe fort avait contribué à propulser l'OL sur la 3e marche du podium en fin de saison après la piteuse élimination dès les 8es de finale de la Ligue Europa contre le CSKA Moscou.

Outre l'aspect sportif du cas Fekir, les questions se posent autour d'une éventuelle prolongation de contrat. En juin, il ne lui restera qu'un an, ce qui ferait baisser son prix et léserait l'OL.

Mais en coulisses, ça se complique: Le mandat de son agent Jean-Pierre Bernès, dont les liens se sont distendus avec Fekir, prend fin au 30 avril 2019.

Envisagé une nouvelle fois pour l'été prochain, un départ dès cet hiver ne serait pas non plus exclu. Mais certainement pas au niveau des 60 M EUR exigés en juin 2018, vu de ses dernières performances.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.