Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondiaux de natation: Lesaffre en bronze, Seto détrône Le Clos

Taille du texte Aa Aa

Fantine Lesaffre a apporté à l'équipe de France, en comité restreint, la médaille de bronze du 400 m 4 nages au premier jour des Championnats du monde en petit bassin, mardi à Hangzhou, en Chine.

Sacrée championne d'Europe de la spécialité en grand bassin début août, Lesaffre, qui s'entraîne désormais sous la houlette de Franck Esposito à Antibes, obtient quatre mois plus tard sa première médaille mondiale, record personnel amélioré de plus de huit dixièmes et record de France établi par Lara Grangeon en 2015 égalé à la clé (4:27.31). Elle a été devancée par la Hongroise Katinka Hosszu (4:21.40) et l'Américaine Melanie Margalis (4:25.84). Grangeon s'est elle classée cinquième (4:29.56).

Hosszu, triple championne olympique en titre et surnommée la "Dame de fer" pour sa propension à multiplier les courses, s'offre ainsi sa quatorzième couronne et sa 23e médaille mondiale en petit bassin, deux records pour une nageuse.

Deux records du monde ont été battus mardi. Le Japonais Daiya Seto a abaissé celui du 200 m papillon (1:48.24) et dépossédé le Sud-Africain Chad Le Clos du chrono de référence (1:48.56 en 2013) et du titre, dont il était double tenant. Le Clos n'avait plus laissé échapper la moindre médaille d'or mondiale en papillon en bassin de 25 m depuis 2012.

Emmenés par Caeleb Dressel, septuple champion du monde en titre en grand bassin, les Américains ont eux raboté celui du 4x100 m (3:03.03 contre 3:03.30 en 2009) en finale.

Promesse de la natation, la jeune Australienne Ariarne Titmus a confirmé qu'il faudrait compter avec elle dans les années à venir en s'offrant le 200 m (1:51.38) à 18 ans.

David Aubry, sur 400 m (3:42.62, 12e temps), et Thibaut Capitaine, sur 100 m brasse (58.72, 27e temps), n'ont pas franchi le cap des séries. Mathilde Cini s'est elle arrêtée en demi-finales du 100 m dos (57.70, 11e temps).

Les podiums de la 1re journée

MESSIEURS

. 400 m

1. Danas Rapsys (LTU) 3:34.01

2. Henrik Christiansen (NOR) 3:36.64

3. Gabriele Detti (ITA) 3:37.54

. 200 m papillon

1. Daiya Seto (JPN) 1:48.24 (record du monde)

2. Chad Le Clos (RSA) 1:48.32 (record d'Afrique)

3. Zhuhao Li (CHN) 1:50.39

. 200 m 4 nages

1. Wang Shun (CHN) 1:51.01

2. Josh Prenot (USA) 1:52.69

3. Hiromasa Fujimori (JPN) 1:52.73

. 4x100 m

1. Etats-Unis 3:03.03 (record du monde)

(Caeleb Dressel, Blake Pieroni, Michael Chadwick, Ryan Held)

2. Russie 3:03.11

3. Brésil 3:05.15

DAMES

. 200 m

1. Ariarne Titmus (AUS) 1:51.38

2. Mallory Comerford (USA) 1:51.81

3. Femke Heemskerk (NED) 1:52.36

. 400 m 4 nages

1. Katinka Hosszu (HUN) 4:21.40

2. Melanie Margalis (USA) 4:25.84

3. Fantine Lesaffre (FRA) 4:27.31

...

5. Lara Grangeon (FRA) 4:29.56

. 4x100 m

1. Etats-Unis 3:27.78

(Olivia Smoliga, Lia Neal, Mallory Comerford, Kelsi Dahlia)

2. Pays-Bas 3:28.02

3. Chine 3:30.92

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.