DERNIERE MINUTE

Shakhtar Donetsk-Lyon : "Ne pas calculer"

Shakhtar Donetsk-Lyon : "Ne pas calculer"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Même si un nul suffit pour se qualifier en huitième de finale de Ligue des champions, Lyon ne veut “pas calculer” et cherchera à gagner à Kiev contre le Shakhtar Donetsk, une équipe “difficile à jouer”, a déclaré mardi l’entraîneur de l’OL Bruno Genesio.

. Un nul suffit, mais…

Bruno Genesio (entraîneur de Lyon): il faut “attaquer ce match avec nos forces. On connaît nos facultés de jouer quel que soit l’endroit et l’adversaire. Le meilleur moyen de se qualifier serait de jouer notre jeu et ne pas calculer quoi que ce soit”.

Bertrand Traoré (joueur de Lyon): “En tant que compétiteurs, en tant que grand club on joue toujours les matches pour gagner, ce serait dangereux de viser le match nul. On est ici pour gagner, pour se qualifier. Je pense que la meilleure des manières c’est d’aller chercher la victoire”.

. Fékir titulaire?

Bruno Genesio: “Il est prêt comme les autres joueurs à faire un grand match demain et à aller chercher cette qualification. (…) Est-ce que si Léo Messi est dans une phase un peu moins bonne à Barcelone et qu’il y a un match décisif à jouer, Valverde va le mettre remplaçant? Est-ce que si Ronaldo est un petit peu moins bien (à la Juventus), Allegri va le mettre remplaçant dans un match décisif?”

Bertrand Traoré: “Durant une saison il y a toujours un moment où on est un peu moins bien. En ce moment il n’est pas assez décisif pour l‘équipe mais il est très important quand il est sur le terrain. (…) Nabil s’entraîne bien. Il va faire quelque chose pour nous demain, je le sens”

. Mauvaise passe

Bertrand Traoré: “Contre Rennes (défaite 2-0) c‘était un mauvais résultat, on a eu quelques occasions pour mener au score, on n’a pas su le faire, on a raté beaucoup et on encaisse deux buts en contre. (…) On est tous conscients de la situation quand on fait un mauvais résultat, on essaye de se remettre en question et corriger pour le match d’après”.

Bruno Genesio: “Il était important de passer à autre chose très vite, on s’est très vite projeté sur le match de demain. C’est toujours celui qui arrive qui est le plus important et surtout celui de demain qui est décisif pour l’avenir du club en Ligue des champions”.

. Le Shakhtar, “difficile à jouer”

Bruno Genesio: “C’est une équipe qui aime avoir la possession du ballon, très technique, capable d’avoir un jeu de passes très élaboré. Je les compare un peu à Barcelone. Ils ont aussi des individualités très fortes, ce sera une équipe difficile à jouer mais nous avons nos forces aussi. (…) Donetsk reste une équipe très forte. On sait que City était l‘équipe au-dessus dans ce groupe et qu’après tout serait homogène. Je ne suis pas surpris qu’on vienne ici jouer un match décisif pour la qualification. (…) C’est d’abord une équipe qui collectivement est bien préparée, très performante”.

. Contexte extra-sportif en Ukraine

Bruno Genesio: “On est venu ici en toute sécurité, on n’avait aucune inquiétude. Concernant le lieu du match ce n’est pas un avantage en soi de jouer à Kiev plutôt qu‘à Kharkiv, on aura la même équipe en face”.

Bertrand Traoré: “Quand on est arrivé, personnellement je n’ai rien senti, on est sorti (de l’aéroport) normalement. On est là que pour le foot, on est concentré sur le match de demain. Le reste ce n’est pas notre affaire. Le plus important c’est de jouer notre match demain et d’aller chercher la qualification”.

Propos recueillis en conférence de presse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.