Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'ex-chef du FBI attaque Trump et interpelle les républicains

L'ex-chef du FBI attaque Trump et interpelle les républicains
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

James Comey, ancien directeur du FBI renvoyé en 2017 par Donald Trump, a critiqué lundi les “mensonges” du président américain et appelé les élus républicains à lui résister.

“La réputation du FBI a été écornée parce que le président des Etats-Unis, avec ses acolytes, a menti en permanence à son propos. Face à ces mensonges, beaucoup de gens bien (…) croient ces absurdités”, a dénoncé M. Comey devant des journalistes dans les couloirs du Congrès.

“Les personnes qui sont mieux informées, y compris les membres républicains de cette instance, doivent avoir le courage de résister et de dire la vérité”, a-t-il ajouté.

James Comey était à nouveau auditionné à huis clos lundi par des parlementaires à propos, notamment, de l’enquête sur les emails de la candidate démocrate Hillary Clinton pendant la campagne de 2016.

Cet avertissement d’une des bêtes noires de Donald Trump répond aux tweets critiques du locataire de la Maison Blanche contre la police fédérale américaine publiés ces derniers jours.

“Le FBI a fait quelque chose d’absolument impensable et inouï avant le déclenchement illégal de la Chasse aux Sorcières. Ils ont PENETRE A L’INTERIEUR DU BUREAU D’UN AVOCAT”, a tempêté M. Trump dimanche.

Le Federal Bureau of Investigation avait perquisitionné en avril, et sur ordre de la justice, les bureaux de Michael Cohen, ex-avocat de Donald Trump.

Les passes d’armes entre James Comey et le 45e président des Etats-Unis sont régulières mais se sont intensifiées ces dernières semaines.

Donald Trump l’avait sèchement limogé en mai 2017, ce qui avait ouvert la voie à la désignation du procureur spécial Robert Mueller pour prendre en charge le dossier des ingérences russes.

“Autrefois les républicains comprenaient que les actions d’un président ont de l’importance, que les mots d’un président, que l’Etat de droit et la vérité ont de l’importance. Où sont ces républicains aujourd’hui?”, a interpellé James Comey.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.