Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Nassar: des élus pointent les manquements du Comité olympique américain

Taille du texte Aa Aa

Guidés par le choc du scandale sexuel Larry Nassar, des élus américains ont émis jeudi des recommandations visant à préserver les athlètes des agressions sexuelles, adressées au Comité olympique américain (Usoc) qui s'est, selon eux, rendu coupable d'"échecs et manquements" depuis plusieurs années.

"Notre enquête longue d'un an a révélé plusieurs échecs et manquements dans le système de protection des athlètes, y compris dans la manière dont des allégations de comportements sexuels déplacés ont été gérées par les organisations sportives nationales et par le Comité olympique", assènent les élus de la Commission du Commerce et de l'Energie de la Chambre des représentants par la voix de leur président, Greg Walden, en charge du rapport.

"Beaucoup de travail reste à accomplir pour que nos athlètes puissent enfin se sentir en sécurité, protégés", ajoute-t-il.

"Il est impératif que l'Usoc, les organisations nationales, et l'USCSS (le Centre américain pour le +SafeSport+, créé après le scandale Nassar) soient proactifs pour s'assurer que leurs projets, avant toute chose, privilégient la sécurité des athlètes et soient cohérents, suivis, appliqués", ajoute le rapport qui préconise plus de possibilités de sanctionner les dirigeants des organisations sportives, notamment via des investigations approfondies et du partage d'informations.

"Ce rapport ajoute une nouvelle source d'information importante pour s'assurer que nous comprenons tous les aspects sur lesquels la communauté olympique a fait défaut aux athlètes", a réagi la directrice générale de l'Usoc, Sarah Hirshland.

Un rapport, réalisé par un cabinet d’avocats et publié début décembre, avait déjà pointé du doigt le laxisme de l'Usoc face aux agissements de l'ancien médecin de l'équipe américaine de gymnastique féminine Larry Nassar, reconnu coupable de centaines d'agressions sexuelles sur des athlètes. Il avait poussé deux sénateurs américains à réclamer quelques jours plus tard que le FBI ouvre une enquête à l'encontre de l'ancien patron l'Usoc, Scott Blackmun, pour faux témoignage dans cette affaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.