Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Cambodge: le fils aîné de Hun Sen entre au comité permanent du parti au pouvoir

Cambodge: le fils aîné de Hun Sen entre au comité permanent du parti au pouvoir
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le fils aîné du Premier ministre cambodgien Hun Sen a été promu jeudi au comité permanent du parti au pouvoir, a-t-on annoncé de source officielle alors que les spéculations vont bon train sur la succession du dirigeant.

Agé de 66 ans, Hun Sen est au pouvoir depuis 33 ans. Il est souvent accusé de vouloir mettre en place une dynastie politique et a déjà installé ses trois fils à des fonctions importantes.

Le fils aîné, Hun Manet, âgé de 41 ans, a franchi une nouvelle étape jeudi en étant élu au comité permanent du Parti du peuple cambodgien (PPC), a déclaré à l’AFP le porte-parole du parti Sok Eysan.

Le PPC est devenu le parti unique au Parlement après avoir remporté tous les sièges aux élections législatives controversées de juillet. La Cour suprême avait plusieurs mois auparavant dissous le principal parti d’opposition, le Parti du sauvetage national du Cambodge (Cambodia National Rescue Party, CNRP) et les 19 petits partis autorisés à se présenter étaient tous alliés au PPC.

Six autres, dont le commandant en chef des forces armées Vong Pisen et le commandant de la police militaire Sao Sokha, ont également fait leur entrée au comité. Ces promotions sont fondées sur “les capacités” des personnalités élues, selon Sok Eysan. Il a assuré qu’il n’y avait “aucun conflit d’intérêts entre leurs activités professionnelles et politiques”.

Le comité permanent du CPP compte 37 membres dont Hun Sen, le ministre de l’Intérieur Sar Kheng et le ministre de la Défense Tea Banh.

Le Premier ministre se défend de tout népotisme en attribuant la carrière de ses enfants à la qualité de leur formation.

Hun Manet, diplômé de la prestigieuse académie militaire américaine de West Point, avait déjà été promu fin juin à deux importantes fonctions militaires assorties du grade de général quatre étoiles: chef de l‘état-major par intérim et commandant du quartier général de l’armée.

Il avait parallèlement conservé ses fonctions à la tête de l’unité anti-terroriste du ministère de la Défense et de commandant adjoint de l’unité personnelle des gardes du corpts de son père.

Le deuxième fils de Hun Sen, Hun Manit, dirige une influente unité de renseignement militaire, et son fils cadet, Hun Many, est un parlementaire qui contrôle le mouvement de jeunesse du parti au pouvoir.

Selon des analystes, Hun Sen, l’un des plus anciens dirigeants au pouvoir dans le monde, prépare ses fils à son éventuelle succession mais ne fait pas mystère de son intention de rester au pouvoir une décennie supplémentaire.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.