DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne: Dembélé reconquiert Barcelone, Griezmann propulse l'Atlético

Taille du texte Aa Aa

Ousmane Dembélé poursuit sa reconquête du Camp Nou : le Français a encore marqué samedi lors de la victoire 2-0 du FC Barcelone face au Celta Vigo qui permet aux Catalans d'entamer 2019 avec trois points d'avance sur leur dauphin, l'Atlético de Madrid.

Portés par un intraitable duo Alba-Messi, à l'origine des deux buts, les "Blaugranas" ont construit leur victoire en première mi-temps, ouvrant rapidement le score sur une action conclue par Dembélé (11e) et doublant ensuite la mise par Messi (44e).

Que les problèmes d'indiscipline de "Dembouz", rapportés mi-novembre par la presse, semblent loin ! Depuis un mois, le Français a inscrit quatre buts et trois passes décisives en sept rencontres, et sa sortie à la 67e a été saluée par un tonnerre d'applaudissements.

Jordi Alba a brillé, amenant l'ouverture du score par un une-deux avec Lionel Messi, repoussé par le gardien galicien Rubén Blanco mais poussé au fond par Dembélé.

Messi, tout juste récompensé par son cinquième Soulier d'Or européen, a pu soigner ses affolantes statistiques en inscrivant son 21e but de la saison... servi, encore, par Alba, qui en est à sa septième passe décisive.

Le Celta (10e, 21 pts), impuissant, a manqué de précision pour parvenir à réduire le score, malgré plusieurs occasions en seconde période, de Sofiane Boufal (51e), Brais Méndez (55e) ou Fran Beltran (78e). Son buteur Iago Aspas a en outre dû sortir en boitant en seconde période.

"Nous aurions pu leur faire plus mal", a regretté le capitaine du Celta, Hugo Mallo.

Au classement, le Barça, leader avec 37 points, porte à huit unités l'écart avec l'éternel rival, le Real Madrid (4e, 29 pts), sacré dans le même temps champion du monde des clubs à Abou Dhabi et dispensé pour cette raison de Liga.

Troisième avec 31 points, le Séville FC pourra réduire l'écart dimanche à Leganés et rejoindre en cas de victoire l'Atlético de Madrid, difficilement victorieux samedi de l'Espanyol Barcelone (1-0) au stade Metropolitano.

- Penalty salvateur pour l'Atlético -

Les joueurs de l'Atlético, déjà sauvés la semaine dernière par Antoine Griezmann à Valladolid (victoire 3-2), ont eu besoin d'un pénalty du Français pour battre (1-0) un vaillant Espanyol.

Le milieu de l'autre club barcelonais, Esteban Granero, a débloqué malgré lui la situation en taclant Koke en retard dans la surface. Griezmann a transformé le penalty (54e), inscrivant le 200e but de sa carrière.

"C'était important de gagner peu importe la manière", a déclaré le capitaine madrilène, Diego Godin.

L'Espanyol (11e, 21 pts), qui subit une sixième défaite consécutive en Liga, a pourtant dominé un bon moment les débats au Metropolitano face à l'équipe de Diego Simeone, privée de plusieurs cadres (Costa, Lemar, Lucas Hernandez, Filipe Luis...).

Les Catalans s'étaient procurés les occasions les plus nettes en première période, avec un jeu vertical et des tirs lointains qui ont déstabilisé la meilleure défense de Liga.

Jan Oblak a ainsi évité de justesse une tentative de lob de Borja Iglesias (15e) et repoussé une tentative de Leo Baptistao (27e) qui a trouvé le poteau.

Mais fidèle à sa réputation d'équipe rugueuse, l'Atlético a tenu le résultat avec un pressing efficace et enregistré son quinzième match consécutif sans défaite en championnat.

Le club a en outre pu entièrement savourer l'hommage rendu avant la rencontre à son ex-capitaine Gabi Fernandez, parti cet été pour Al-Sadd au Qatar et honoré par une banderole "Capitaine et référence" dans les tribunes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.