Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L1: le goût de l'invincibilité pour le PSG, Monaco sans saveur

L1: le goût de l'invincibilité pour le PSG, Monaco sans saveur
Taille du texte Aa Aa

Grand festin à Paris, indigestion à Monaco: le PSG part en vacances invaincu après sa victoire contre Nantes (1-0) samedi, creusant encore l'écart sur Lille et Lyon, qui ont manqué d'appétit contre Toulouse (1-2) et à Montpellier (1-1) tandis que l'ASM, écoeuré par Guingamp (2-0), doit revoir sa recette à la trêve.

. Paris dévore tout

Sans Neymar, déjà parti se ressourcer au Brésil avec l’accord de son entraîneur Thomas Tuchel, le PSG continue de manger tout cru ses adversaires. Le retour de Vahid Halilhodzic au Parc des Princes, où il avait occupé le banc de 2003 à 2005, n'a pas pesé lourd sur l'estomac de Kylian Mbappé, désormais seul meilleur buteur du championnat (13 buts) et dont la réalisation du soir met fin à une série "noire" de deux matches nuls en L1 pour les Parisiens.

Le club peut désormais se pencher sur d'autres questions qui rythmeront sa trêve: le pimenté dossier du fair-play financier, qui pourrait freiner certains recrutements, et le très corsé sujet Adrien Rabiot, en partance et écarté de l'équipe première. En espérant adoucir le menu avec une ou deux arrivées.

. Petite faim pour Lille et Lyon

Lille devrait réveillonner plus tranquillement. Quel joli cadeau de Noël que cette place de dauphin, inespérée après la catastrophique saison précédente ! Contre Toulouse, c'était toutefois peut-être les cadeaux avant l'heure: deux fautes dans la surface ont coûté deux penalties, et la défaite devant un mal-classé fait tache.

Avec 34 points, 13 de moins que le PSG, le Losc garde quand même sa 2e place, deux longueurs devant Lyon, rattrapé en fin de match par un but tout en gourmandise du Montpelliérain Aguilar, qui maintient son club à la 4e place.

Attention tout de même: les affamés Saint-Etienne (vainqueur 3-0 de Dijon), Strasbourg (2-0 contre Nice) et Rennes (4-0 contre Nîmes) rôdent pour les places européennes.

. Marseille, fin d'année amère

Pour Marseille, c'est la soupe à la grimace. Le goût de la victoire, l'OM ne le connaît plus depuis un mois, et la passivité avec laquelle les joueurs de Rudi Garcia ont encaissé le but à Angers (1-1) interpelle.

"Dans des périodes difficiles, c'est là où l'on voit la qualité d'un groupe, d'un coach", avait dit Garcia. La qualité attendra donc 2019, et les vacances seront amères, d'autant que l'OM se retrouve 7e.

. Monaco rate sa recette

Contre Guingamp, seule équipe derrière lui au classement, Monaco se devait d'assurer. Mais pour la première du nouvel adjoint Franck Passi, l'ASM a mélangé les ingrédients et ne s'est concocté qu'une bouillie. Treize points en 18 matches, la pilule est difficile à avaler pour l'entraîneur Thierry Henry et l'attaquant Falcao. "C'est terrible, a constaté le Colombien sur beIN Sports. On a joué avec beaucoup de joueurs de la CFA, et dans ces conditions, on ne peut pas y arriver". Bref, il faut recruter.

. Janvier copieux

Seuls Bordeaux et Amiens, dont l'opposition décalée à dimanche (17h00) semble être le dernier remous de la situation sécuritaire en France, ne sont pas en vacances. De ce repos, il faudra en profiter, car il sera très court, à l'approche d’un mois de janvier extrêmement calorique.

Il faudra y caler, en plus du retour de la Ligue 1 le 12, une entrée en lice en Coupe de France entre le 4 et le 7 en guise d’amuse-gueule, un quart de finale de Coupe de la Ligue pour sept équipes le 8 ou le 9 comme plat de résistance, et pour de nombreux clubs, un, voire deux indigestes desserts: des matches des 17e et 18e journées reportés en raison des manifestations des "gilets jaunes" ou de l'attaque sur le Marché de Noël de Strasbourg. Les Girondins, par exemple, joueront cinq matches en 13 jours ! Attention à l'indigestion post-réveillon…

D'autant qu'il sera important de retrouver rapidement l'appétit, pour ne pas laisser s'échapper les denrées les plus prisées du marché. Certaines ne sauraient résister aux babines des clubs étrangers -Rabiot, Balotelli, Mitroglou ?-, quand d'autres pourraient venir garnir les meilleures tables du championnat -un attaquant à Marseille ? un milieu à Paris ?- si les maigres étrennes le permettent.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.