DERNIERE MINUTE

Biathlon: Fourcade, vivement les vacances

Biathlon: Fourcade, vivement les vacances
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un début de saison à oublier: au lendemain de sa folle remontée sur la poursuite (5e), Martin Fourcade est retombé dans ses travers dimanche lors de la mass start (9e) de Nove Mesto, très loin du Norvégien Johannes Boe, désormais intouchable dans la course au Gros Globe de cristal de biathlon.

Il est temps de faire une petite pause pour Fourcade, méconnaissable en cette fin 2018. Après sept années à écraser la concurrence, le Français (30 ans) est véritablement dans le dur et son irrégularité chronique constitue un handicap irrémédiable face à un Boe en état de grâce et victorieux de sa 6e épreuve sur les 8 disputées, avec en prime un sans-faute à la carabine (20/20).

Son festival dans la poursuite samedi pouvait présager d’un retour en forme rapide et avait suscité de l’espoir dans le clan tricolore. Mais la mass start de dimanche a fait l’effet d’une douche froide pour le quintuple champion olympique, qui a compromis d’entrée ses chances avec 2 erreurs à son premier tir couché (3 au total).

“Je suis capable de faire du bon biathlon mais je ne l’ai pas fait aujourd’hui (dimanche). Il m’a manqué des réserves sur l’ensemble du mois de novembre pour pouvoir m’en sortir malgré une entame compliquée. La préparation n’a pas porté ses fruits comme je l’espérais donc je dois être à 100% pour pouvoir exister et c’est dur d‘être à 100% à chaque fois. On va essayer d’augmenter le niveau après la trêve de Noël, se refaire une santé et être plus percutant sur les skis”, a déclaré Fourcade sur la Chaîne L’Equipe.

- “Je ne me focalise pas sur le général” –

Toujours à la recherche d’une “course référence”, le Français, qui a enchaîné les mauvais résultats (23e du sprint et abandon lors de la poursuite à Pokljuka, 43e du sprint et 9e de la mass start à Nove Mesto) pour seulement deux succès cette saison, est pour l’instant condamné à assister de loin aux numéros de Boe et songe avant tout à retrouver son niveau plutôt qu‘à la course au classement général, bel et bien compromise à l’heure actuelle.

“Je ne me focalise pas sur le général ou les calculs mathématiques parce que pour l’instant, je ne suis pas capable de (le) jouer. Je dois avant tout retrouver de la fraîcheur”, a-t-il reconnu.

Le contraste est saisissant avec Boe qui a estimé avoir peut-être effectué “la plus belle course de sa carrière”.

Si Fourcade est hors du coup, les Tricolores ont pu se consoler avec les deux podiums de Quentin Fillon-Maillet, 2e comme sur la poursuite de Pokljuka, le 9 décembre, et d’Anais Chevalier (3e), qui s’est arrachée dans les derniers mètres pour s’inviter pour la première fois de la saison dans le Top 3 d’une épreuve gagnée par la Slovaque Anastasya Kuzmina.

“J’avais une super forme en ski, a expliqué Fillon-Maillet. J’ai bien géré ma course, je me suis mis à l’abri sur les 3 premiers tours et j’ai gardé de l‘énergie. Malgré deux fautes au tir, je reprends le Russe (Evgeny Garanichev 3e, ndlr) dans le dernier tour donc je suis vraiment heureux.”

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.