DERNIERE MINUTE

Ski: Luitz conteste sa disqualification pour usage d'oxygène

Ski: Luitz conteste sa disqualification pour usage d'oxygène
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le skieur allemand Stefan Luitz conteste sa disqualification du géant de Beaver Creek pour usage de masque à oxygène, course qu’il avait remportée le 2 décembre, a indiqué vendredi la Fédération allemande de ski.

Stefan Luitz avait remporté à Beaver Creek (Colorado) le premier géant de sa carrière, devant l’Autrichien Marcel Hirscher, avant d‘être disqualifié par la Fédération internationale de ski (FIS) 14 décembre.

“J’ai réfléchi à tout cela en paix et je veux prendre des mesures contre la disqualification parce que je pense que c’est injuste”, a déclaré Luitz, cité par l’agence DPA. Il avait respiré avec un masque à oxygène entre les manches de la course.

La commission antidopage de la FIS doit de nouveau trancher. Si la disqualification est confirmée, le skieur allemand pourra se tourner vers le Tribunal arbitral du sport (TAS).

L’affaire de l’oxygène a donné lieu à une véritable cacophonie dans le monde du ski ces derniers jours: l’interdiction de l’inhalation d’oxygène en compétition figure bien dans le règlement antidopage de la FIS depuis deux ans, mais pas dans le Code de l’Agence mondiale antidopage (AMA), que les Allemands affirment avoir suivi par erreur.

L’ajout de ce point dans le règlement antidopage est un impair selon plusieurs experts de l’antidopage qui pensent que la situation peut poser des problèmes juridiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.