Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trump appelle les démocrates à parvenir à un accord sur le "shutdown"

Taille du texte Aa Aa

Le président américain Donald Trump a de nouveau renvoyé samedi la responsabilité du "shutdown" sur les démocrates, alors que cette paralysie partielle des administrations fédérales entre dans sa deuxième semaine.

"Je suis dans la Maison Blanche, j'attends que les démocrates viennent et concluent un accord sur la Sécurité à la Frontière", a-t-il tweeté.

"D'après ce que je sais, ils passent tellement de temps à harceler le président qu'il ne leur reste que peu de temps pour d'autres choses comme mettre fin à la criminalité ou défendre notre armée!", a-t-il lancé.

Le 3 janvier, les parlementaires élus lors des élections de novembre entreront en fonction. Les démocrates, qui auront alors le contrôle de la Chambre des représentants, ont promis de lancer plusieurs enquêtes parlementaires sur le président et son entourage.

Le mur promis par le président américain à la frontière avec le Mexique est au coeur de l'impasse budgétaire qui a provoqué le "shutdown".

M. Trump a fait de la construction de ce mur l'une de ses priorités pour endiguer l'immigration clandestine, et exige pour cela cinq milliards de dollars sans quoi il ne signera pas les lois de financement de 25% des administrations fédérales, paralysées depuis le 22 décembre à minuit.

Les démocrates ne veulent pas en entendre parler, mais ont proposé plus d'un milliard pour des mesures de sécurité à la frontière.

Vendredi, le président a menacé de fermer la frontière si "les Démocrates Obstructionnistes" (sic) persistaient à ne pas vouloir financer la construction du mur.

Les chefs démocrates sont silencieux depuis Noël, lorsqu'ils ont accusé la Maison Blanche de présenter des demandes fluctuantes rendant impossible toute négociation.

La balle est dans le camp du Sénat, qui reprendra l'examen d'une loi budgétaire le 2 janvier.

Ce "shutdown" est le troisième de l'année, après janvier (trois jours) et février (quelques heures). Le précédent, en octobre 2013, avait duré 16 jours. Le record, de 21 jours, remonte à 1995-96.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.