Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le plus grand stade d'Iran accueillera un match de foot féminin, une première

vue générale du Stade Azadi à Téhéran le 24 août 2001
vue générale du Stade Azadi à Téhéran le 24 août 2001 -
Tous droits réservés
BEHROUZ MEHRI
Taille du texte Aa Aa

Le plus grand stade d'Iran accueillera un match de l'équipe nationale féminine de football, une première depuis la Révolution islamique de 1979, a rapporté dimanche l'agence semi-officielle Isna.

L'équipe féminine d'Iran affrontera la Russie au stade Azadi ("Liberté" en persan) à Téhéran, pour un match amical, dans le cadre des préparations en vue des Jeux olympiques de Tokyo en 2020, a indiqué à Isna le président de la fédération de football, Mehdi Taj.

Seules les femmes seront autorisées à assister à ce match pour lequel aucune date n'a été fixée pour l'instant.

Depuis la Révolution islamique de 1979, les femmes n'ont pas le droit de se rendre dans les stades en Iran pour voir des hommes jouer au football, officiellement pour les protéger de la grossièreté masculine.

Depuis lors, des Iraniennes ont été autorisées à assister à des matchs de football masculin en de très rares occasions, et toujours en nombre limité. La première fois a eu lieu en 2005 lorsqu'une dizaine d'entre elles a assisté à une rencontre entre Iran et Bahreïn.

Les occasions se sont multipliées cette année: en novembre, près de 850 femmes ont ainsi assisté à la finale de la Ligue des champions d'Asie à Téhéran, installées dans une tribune séparée de celle des hommes.

En octobre, une centaine de femmes avaient aussi été autorisées à assister à un match amical et en juin, des femmes avaient pu regarder au stade Azadi des retransmissions des matches de l'équipe iranienne masculine lors du Mondial-2018.

L'interdiction des femmes dans les stades continue néanmoins de diviser la classe dirigeante.

L'actuel président Hassan Rohani, un conservateur modéré, a dit à plusieurs reprises sa volonté de voir les femmes accéder aux stades.

En octobre, le procureur général du pays avait lui estimé que la présence de femmes dans le stade pouvait mener "au péché".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.