Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Dijon se sépare de son coach Dall'Oglio, artisan du retour dans l'élite

Taille du texte Aa Aa

Il entraînait Dijon depuis plus de six saisons et avait permis au club bourguignon de renouer avec la Ligue 1 en 2016: Olivier Dall'Oglio a été remercié lundi, un électrochoc après une série de défaites qui a relégué le DFCO à une dangereuse 18e position.

"Olivier Delcourt, président du DFCO, a décidé de mettre un terme aux fonctions d'entraîneur d'Olivier Dall'Oglio", a annoncé le club lundi matin sur son site internet, mettant un terme à un mandat d'une longévité exceptionnelle entamé en 2012.

Le coach avait pourtant prolongé en juillet d'une année supplémentaire et se trouvait en principe engagé avec le DFCO jusqu'en juin 2021. Son contrat devait même être "automatiquement prolongé d'une année supplémentaire" en cas de maintien en Ligue 1 au terme de la saison 2018/2019.

Mais une première moitié de saison ratée a eu raison de l'un des plus anciens entraîneurs des clubs actuellement en Ligue 1 - avec Stéphane Moulin, l'entraîneur d'Angers. Et c'est déjà le 6e coach écarté dans l'élite à mi-saison, après ceux des deux équipes qui suivent le DFCO au classement, Monaco (Leonardo Jardim) et Guingamp (Antoine Kombouaré); ainsi que ceux de Bordeaux (Gustavo Poyet), Nantes (Miguel Cardoso), et Rennes (Sabri Lamouchi).

"Ce n'est vraiment pas de gaieté de coeur", a déclaré le président Olivier Delcourt lundi lors d'une conférence de presse, précisant avoir rencontré le coach dimanche soir à son retour de vacances.

C'est en effet sous les ordres d'Olivier Dall'Oglio, réputé pour son style offensif, que le DFCO avait retrouvé l'élite en 2016. "Il a fait beaucoup pour le club. Il a su déjà (le) maintenir en ligue 2, (le) faire monter en Ligue 1 et produire du beau jeu", a salué M. Delcourt.

"Olivier n'a pas été viré. Ce n'est pas par rapport à un homme mais par rapport à une situation", a tenu à préciser le président, affirmant n'avoir "pas de nom en tête" pour son successeur mais "beaucoup de sollicitations".

"Aujourd'hui on doit repartir sur une nouvelle dynamique et j'espère que le choix d'un nouvel entraîneur produira son effet", a-t-il ajouté, jugeant "primordial" de maintenir le club en L1.

- "Démotivation" -

Le club avait terminé la saison 2017-2018 à la 11e place du classement, sa meilleure performance, et l'entraîneur a fait partie des quatre nommés aux Trophées de l'Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP).

Sur sa lancée, le DFCO avait très bien commencé la nouvelle saison, alignant trois victoires, avant d'enchaîner les défaites ou les nuls pendant 12 matches d'affilée.

Les Bourguignons ont brièvement renoué avec la victoire le 5 décembre face à Guingamp mais ont depuis perdu leurs trois dernières rencontres, tombant en 18e position du classement, la place risquée de barragiste.

"Suite au match face à Saint-Etienne (perdu samedi 22 décembre 3-0 par Dijon, ndlr) j'ai senti une certaine démotivation" dans le groupe, a relevé Olivier Delcourt, concédant aussi qu'"au niveau du recrutement il y a eu certains choix qui n'ont pas été judicieux".

Dijon s'est séparé le 24 décembre du défenseur belge Laurent Ciman, qui avait signé pour deux ans fin août dernier. "Il y aura peut-être d'autres joueurs qui partiront après et d'autres joueurs qui arriveront" au mercato d'hiver qui débute mardi, a ajouté le président. "Maintenant, il faut déjà que je trouve le nouveau coach."

En attendant, la gestion du groupe professionnel est "confiée à David Linarès, jusqu'alors entraîneur adjoint, dans l'attente de la nomination du nouvel entraîneur", a précisé le club.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.