Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Coupe de la Ligue: Lyon tombe de haut

Coupe de la Ligue: Lyon tombe de haut
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Lyon, manquant de réussite malgré une large domination, est tombé de haut, mardi dans son Groupama stadium, éliminé de la coupe de la Ligue en quarts de finale par Strasbourg (2-1).

C'est seulement la deuxième défaite de Lyon sur ses seize derniers matches, mais celle-ci fait particulièrement mal. L'OL n'avait plus perdu depuis sa défaite à domicile contre Rennes (2-0), le 5 décembre.

L'objectif affiché de l'Olympique lyonnais, 3e de Ligue 1 à quinze points du leader, le Paris Saint-Germain, reste de gagner une des coupes nationales. Désormais, il ne lui en reste plus qu'une pour l'atteindre: la coupe de France, épreuve pour laquelle l'OL avait franchi sans trop d'encombre le cap des 32e de finale en s'imposant à Bourges (N3, 5e div., 2-0) et pour laquelle il se rendra à Amiens en 16es.

Pour se qualifier, les Rhodaniens devront y mettre plus de coeur et d'envie qu'ils n'en n'ont affiché mardi au cours d'une première période assez pauvre pendant laquelle ils ont concédé un but sur un penalty accordé pour une faute de Kenny Tete sur Jonas Martin et transformé par Ludovic Ajorque (25).

- Trois tirs sur le poteau -

Menés 1-0, ils peuvent toutefois revendiquer une certaine malchance, celle d'avoir tiré deux fois sur le poteau par Martin Terrier (43) puis par Memphis Depay (45).

Dans le temps additionnel, Nabil Fekir a aussi obtenu un penalty pour une faute de Pablo Martinez. Le capitaine lyonnais s'est lui-même chargé de la sentence mais a envoyé le ballon largement hors du cadre (45+1).

L'OL pensait néanmoins avoir fait le plus dur en début de seconde période avec un changement de système avec un 4-2-3-1 et l'entrée de Bertrand Traoré succédant à une organisation en 3-5-2. Lequel Traoré a égalisé rapidement après une déviation de Memphis à la suite d'une rentrée de touche (49).

Hélas, le manque de détermination des Lyonnais s'est de nouveau manifesté à la 52e minute avec un but inscrit de la tête par Lamine Koné qui prenait le meilleur sur trois défenseurs pour redonner l'avantage à Strasbourg (52).

La nette domination de l'OL a été tout à fait stérile par la suite, alors qu'un coup franc de Fekir heurtait à nouveau le poteau et que la reprise de Terrier qui suivait était repoussée par le gardien Bingourou Kamara (74).

Les entrées, en fin de partie de Tanguy Ndombélé et de Moussa Dembélé, un joueur en manque de réussite actuellement, n'ont pas amené le plus escompté, malgré la forte pression des Lyonnais.

Strasbourg a parfaitement su résister et aurait même pu porter le score à 3-1 sur une belle contre-attaque mal conclue par Adrien Thomasson qui tirait à côté (70).

Vendredi, toujours au Groupama stadium, Lyon devra donner beaucoup plus contre Reims pour la reprise du championnat dans la course au podium et à une nouvelle qualification en Ligue des champions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.