Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Gilets jaunes : la cagnotte pour l'ex-boxeur fermée après une polémique

Gilets jaunes : la cagnotte pour l'ex-boxeur fermée après une polémique
Tous droits réservés
REUTERS/Gonzalo Fuentes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La cagnotte de soutien au boxeur Christophe Dettinger qui est soupçonné d’avoir agressé deux gendarmes à Paris a été fermée par la plateforme qui l’hébergeait.

Lancée ce lundi midi, en même temps que la vidéo où l’ancien boxeur s’expliquait sur son acte, elle a connu un succès impressionnant. Plus de 117 000 euros ont été récoltés en moins de 24 heures avec plus de 7 500 participants. Au point que de nombreux responsables politiques se sont émus de l’argent récolté.

Pour Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes et à la lutte contre les discriminations, "cette cagnotte est contraire aux valeurs de la République, elle est indécente."

Le SCSI (Syndicat des Cadres de la Sécurité Intérieure. Officiers et Commissaires de Police) affilié à la CFDT, s'était lui ému sur Twitter, d'une "énième provocation".

Une cagnotte "uniquement pour les frais de justice"

Leetchi, plateforme de collecte en ligne de dons, a publié un communiqué, expliquant qu'elle met fin à la collecte.

"Un proche de Christophe Dettinger, accusé d'avoir agressé des policiers en marge de la manifestation parisienne des gilets jaunes du samedi 5 janvier, a créé une cagnotte sur notre plateforme dans le but de soutenir" l'ex-boxeur, détaille Leetchi dans son communiqué.

"Leetchi s'engage à ce que les fonds collectés sur la cagnotte de soutien à Christophe Dettinger servent uniquement à financer les frais de justice conformément à nos CGU (conditions générales d'utilisation, NDLR) et à la législation en vigueur. En effet, nos CGU proscrivent toute incitation à la haine ou à la violence. Compte tenu des actes reprochés à Christophe Dettinger, aucune autre utilisation de la cagnotte ne saurait être acceptée", est-il ajouté.

"Un baromètre de la détestation du gouvernement" pour le FN

Du côté du Rassemblement national (ex-FN), le député et porte-parole du parti, Sébastien Chenu estime que cette cagnotte est "un baromètre de la détestation du gouvernement", ajoutant que "le pouvoir a perdu la boussole".

Une cagnotte en soutien en forces de l’ordre "plutôt que pour le voyou Dettinger"

Renaud Muselier, le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a lancé de son côté une cagnotte en soutien aux forces de l'ordre.

Dans le message publié sur la plateforme de crowdfunding, l'ancien secrétaire d'Etat aux affaires étrangères du gouvernement Raffarin (2002-2005) écrit :

"Depuis hier une cagnotte a été lancée sur la plateforme « leetchi.com » en faveur du voyou qui a attaqué nos forces de l’ordre.

En dehors du caractère absolument amoral de cette démarche, qu’il convient de dénoncer, il est de notre devoir en tant qu’amoureux de la République de répondre à cette initiative."

A 15h45 ce mardi, soit six heures à peine après son lancement, la cagnotte affichait déjà plus de 67 000 euros de dons.

EDIT : A 20h30 ce mardi soir, le seuil des 110 000 euros a été dépassés.