Hand: probable lésion musculaire pour le capitaine Sorhaindo

Hand: probable lésion musculaire pour le capitaine Sorhaindo
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

Le capitaine de l'équipe de France Cédric Sorhaindo, sorti dès le début du match du Mondial de handball contre l'Allemagne (25-25) mardi à Berlin, souffre probablement d'une lésion musculaire au mollet droit, a déclaré l'encadrement des Bleus.

Le pivot, âgé de 34 ans, va passer des examens mercredi dans la capitale allemande pour confirmer le diagnostic.

S'il ne pouvait pas continuer le tournoi, le Martiniquais serait certainement remplacé par Nicolas Tournat. Le Nantais avait fait la préparation avec le groupe mais n'avait pas été retenu dans la liste finale.

Sorhaindo est sorti au bout de huit minutes en boitant pas et n'est plus réapparu sur le terrain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Tennis : Rafael Nadal forfait pour Roland-Garros et probable retraite en 2024

Jürgen Klinsmann et le Herta Berlin, c'est déjà fini

Marathon : pour seulement deux secondes...