DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Open d'Australie: Tsonga attend Djokovic, Cornet défie Venus

Open d'Australie: Tsonga attend Djokovic, Cornet défie Venus
Taille du texte Aa Aa

Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié aux dépens du Slovaque Martin Klizan (40e) en trois sets 6-4, 6-4, 7-6 (7/5) pour le deuxième tour de l'Open d'Australie, mardi à Melbourne, où il est promis à un duel face au N.1 mondial Novak Djokovic.

Pour que l'affiche prenne forme, Djokovic doit se défaire de l'Américain issu des qualifications Mitchell Krueger.

Tsonga, ex-N.5 mondial aujourd'hui 177e, et bénéficiaire d'une invitation pour entrer dans le tableau principal, s'est montré très convaincant en signant 23 aces et en frappant plus d'une cinquantaine de coups gagnants (53 exactement) contre trente fautes directes.

Début janvier déjà, il avait entamé sa saison de belle manière en atteignant le dernier carré à Brisbane, lui dont l'année 2018 avait été très largement gâchée par un genou gauche récalcitrant et qu'il avait achevée au-delà de la 250e place mondiale.

Tsonga, finaliste à Melbourne en 2008, est le cinquième Français qualifié pour le deuxième tour après Lucas Pouille (31e), Gaël Monfils (33e), Gilles Simon (30e) et Pierre-Hugues Herbert (55e). Quatre sont encore attendus sur les courts du Melbourne Park mardi.

Côté dames, Alizé Cornet (46e), tombeuse 6-2, 6-2 de l'Espagnole Lara Arruabarrena (86e), va défier au deuxième tour l'Américaine Venus Williams (36e), 38 ans et encore finaliste de l'Open d'Australie en 2017.

L'aînée des soeurs Williams a dû batailler plus de 2h30 min pour renverser la Roumaine Mihaela Buzarnescu (26e) en trois manches 6-7 (3/7), 7-6 (7/3), 6-2.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.