DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alonso sur le Dakar? "Une volonté commune", selon Toyota

Alonso sur le Dakar? "Une volonté commune", selon Toyota
Taille du texte Aa Aa

"Il y a une volonté commune" entre l'ancien champion du monde de F1 Fernando Alonso et le constructeur Toyota de voir l'Espagnol sur le rallye Dakar, a assuré mercredi à l'AFP Jean-Marc Fortin, le team manager de Toyota.

"Alonso, oui. On peut peut-être aller plus loin. On va voir d'abord: c'est entre les mains de Toyota", a confié Fortin depuis le bivouac de Pisco. "Il y a une volonté commune. On va voir si Toyota peut et va organiser les choses. Si oui, ça peut se faire."

La semaine dernière, le Qatari Nasser al-Attiyah, pilote Toyota et actuel leader du classement général du Dakar-2019, avait évoqué des contacts entre le constructeur japonais et le champion espagnol.

A 37 ans, l'Espagnol, double champion du monde de F1 (2005, 2006), a déjà participé aux 500 Miles d'Indianapolis et remporté les 24 Heures du Mans.

Selon la presse espagnole, Toyota, qui fait rouler Alonso en Endurance, aurait donné son accord pour une inscription du "Taureau des Asturies" à l'édition 2020 du Dakar.

"Il faudra d'abord faire des essais. Les gens ont parlé du Qatar mais c'est trop juste. C'est déjà le mois prochain, c'est trop tôt", a précisé Fortin. "On n'a pas une vision de l'agenda mais ça peut mettre un peu de temps à se monter."

En revanche, Fortin a nié tout contact avec l'Italien Valentino Rossi. "C'est radio paddock", a-t-il soufflé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.