DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

XV de France féminines: 24 joueuses sous contrat fédéral à mi-temps

XV de France féminines: 24 joueuses sous contrat fédéral à mi-temps
Taille du texte Aa Aa

Vingt-quatre joueuses de l'équipe de France féminine de rugby à XV ont signé un contrat fédéral à mi-temps depuis novembre, a annoncé mercredi la Fédération française de rugby (FFR).

"Ce dispositif a pour but de libérer du temps aux internationales et ainsi développer leurs performances collectives et individuelles en Equipe de France" a indiqué dans un communiqué la FFR, qui avait annoncé en juin la création prochaine de 26 contrats fédéraux à mi-temps.

L'équipe de France féminines est en pleine progression ces dernières années: troisième de la Coupe du monde 2017, elle a remporté le Grand Chelem dans le Tournoi des six nations 2018 avant de battre, le 17 novembre à Grenoble, la Nouvelle-Zélande pour la première fois en match officiel (30-27).

Les 24 joueuses sous contrat fédéral: Lise Arricastre (Lons), Cyrielle Banet (Montpellier), Camille Boudaud (Toulouse), Caroline Boujard (Montpellier), Pauline Bourdon (Bayonne), Emma Coudert (Romagnat), Annaëlle Deshaye (Rouen), Coumba Diallo (Stade Français), Céline Ferer (Bayonne), Audrey Forlani (Blagnac), Gaëlle Hermet (Toulouse/cap), Clara Joyeux (Blagnac), Fiona Lecat (Toulouse), Romane Ménager (Montpellier), Marine Ménager (Montpellier), Safi Ndiaye (Montpellier), Elise Pignot (Romagnat), Yanna Rivoalen (Lille), Agathe Sochat (Montpellier), Milena Soloch (Lille), Caroline Thomas (Romagnat), Dhia Maïlys Traoré (Toulouse), Laure Touye (Blagnac), Gabrielle Vernier (Lille)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.