DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Snowboard: le vice-champion olympique canadien Max Parrot souffre d'un cancer

Snowboard: le vice-champion olympique canadien Max Parrot souffre d'un cancer
Taille du texte Aa Aa

Le Canadien Max Parrot, vice-champion olympique 2018 de snowboard slopestyle, a annoncé jeudi qu'il souffrait à 24 ans d'un cancer du système lymphatique.

Parrot, vainqueur à cinq reprises des Winter X Games, l'événement-phare des sports extrêmes hivernaux, a précisé qu'il ferait l'impasse sur la saison 2018-19, dont le point d'orgue sera les Championnats du monde 2019 dans l'Utah, aux Etats-Unis, en février.

"Les premiers symptômes sont apparus cet automne, quand j'ai commencé à avoir des irritations de la peau. (...) J'ai eu le diagnotic peu avant Noël, confirmant que je souffrais du lymphome de Hodgkin", a-t-il expliqué, selon des propos rapportés sur le site internet de la chaîne de télévision CBC.

"C'est un nouveau type de défi et de compétition, j'ai l'intention de tout faire pour gagner", a assuré Parrot qui a débuté une chimiothérapie début janvier.

"Je sais que cela va être de plus en plus dur, plus on avance, j'ai encore onze séances (de chimiothérapie) à un rythme de deux par semaine et si tout va bien, tout sera réglé en juin", a-t-il détaillé.

Parrot est l'un des snowboarders les plus spectaculaires du circuit, notamment dans les épreuves de Big Air, un imposant module de neige qui sert de tremplin et permet aux snowboarders d'enchaîner les figures.

Outre sa médaille d'argent remportée l'hiver dernier à Pyeongchang (Corée du Sud), il compte six victoires en Coupe du monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.