DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dakar: le motard Julien Toniutti dans un état "stable et sérieux" après une chute

Taille du texte Aa Aa

Le pilote moto Julien Toniutti, victime d'une chute dans l'avant-dernière spéciale du Dakar-2019 mercredi, a été opéré à Lima et se trouve jeudi dans un état "stable et sérieux", selon les termes de son équipe Team 2B/Moraco Nomad Racing.

Selon l'organisation ASO, le bilan médical du pilote français qui a chuté au km 145 de cette 9e étape, fait état "d’un traumatisme cérébral ne nécessitant pas d’intervention en urgence, d’une fracture du plancher de l’orbite (opérée jeudi soir) et d’un traumatisme abdominal en cours d’exploration".

"Rapidement alertée par un autre concurrent, l’organisation a mobilisé immédiatement les moyens de secours qui rejoignent le pilote allongé et initialement inconscient, 11 minutes après l’alerte", précise ASO dans son communiqué.

"Le concurrent médicalisé a été ramené au bivouac en hélicoptère. Devant son état de conscience un peu fluctuant, le service médical a préféré l’endormir (coma artificiel) pour le transporter en avion sanitaire jusqu’au service des soins intensifs de la clinique Delgado de Lima", poursuit ASO.

Le Lyonnais, âgé de 37 ans, était aux alentours de la 60e place avant cette avant-dernière étape au guidon d'une KTM 450 du Team 2B/Moraco Nomad Racing et espérait boucler son premier Dakar.

Il est quadruple champion de France de rallyes sur route et le Français le plus rapide au Tourist Trophy, une course non sécurisée disputée chaque année sur les routes de l'île de Man, en mer d'Irlande.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.