DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Athlétisme: Bosse devra s'expliquer au tribunal après son altercation en 2017

Athlétisme: Bosse devra s'expliquer au tribunal après son altercation en 2017
Taille du texte Aa Aa

Le champion du monde du 800 m Pierre-Ambroise Bosse et le jeune homme avec lequel il avait eu une altercation fin août 2017 près d'Arcachon (Gironde) devront s'expliquer devant le tribunal correctionnel, a-t-on appris samedi auprès du parquet de Bordeaux.

"Une ordonnance a été rendue par le juge d'instruction renvoyant ces deux personnes devant le tribunal correctionnel", a-t-on annoncé au parquet, confirmant une information du quotidien Sud-Ouest.

Selon le parquet, Pierre-Ambroise Bosse, 26 ans, devra répondre de "violences avec usage ou menace d'une arme, en l'espèce une bouteille de bière, n'ayant pas entraîné une ITT" (incapacité totale de travail) alors que l'autre prévenu, Anthony Etcheverry, 25 ans, sera jugé pour "violences par personne en état d'ivresse ayant entraîné une ITT de 18 jours".

La date de l'audience n'a pas encore été fixée mais Sud-Ouest avance qu'elle aura lieu avant l'été à Bordeaux.

La saison 2019 d'athlétisme aura comme point d'orgue les Championnats du monde, du 28 septembre au 6 octobre à Doha (Qatar), où Bosse devrait tenter de défendre son titre sur 800 m.

Pierre-Ambroise Bosse avait révélé le 30 août 2017 sur son compte Facebook avoir été victime d'une "violente agression" nocturne trois jours plus tôt sur le parking du casino de Gujan-Mestras, où l'athlète avait fêté sa médaille d'or avec un ami et à la sortie duquel il avait dû se livrer à une séance de selfies improvisée.

Il avait subi d'impressionnants traumatismes au visage et avait dû mettre un terme à sa saison d'athlétisme, qui touchait néanmoins à sa fin.

Un jeune homme avait été mis en examen peu après pour violences en réunion contre le champion mais le suspect avait à son tour porté plainte contre Pierre-Ambroise Bosse, l'accusant d'avoir déclenché la bagarre en lançant sur lui une bouteille de bière.

Bosse avait ensuite été mis en examen en février 2018 pour violences avec usage ou menace d'une arme n'ayant pas entraîné d'ITT.

La saison dernière, alors que l'instruction était en cours, le Français avait pris la médaille de bronze du 800 m aux Championnats d'Europe à Berlin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.