DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Open d'Australie: Herbert n'a rien pu faire contre Raonic

Open d'Australie: Herbert n'a rien pu faire contre Raonic
Taille du texte Aa Aa

Pierre-Hugues Herbert (55e mondial) n'a rien pu faire face au Canadien Milos Raonic (17e), victorieux 6-4, 6-4, 7-6 (8/6) au troisième tour de l'Open d'Australie, samedi à Melbourne.

Il ne reste plus qu'un Français en lice: Lucas Pouille (31e). Le nouvel élève d'Amélie Mauresmo affronte l'invité australien Alexei Popyrin (149e) en soirée sur la Margaret Court Arena pour une place en 8es.

Herbert, en quête d'un premier huitième de finale en Grand Chelem, a dû attendre le troisième set pour obtenir - et convertir - sa première et unique balle de break de la rencontre. Car de l'autre côté du filet, Raonic a frappé 23 aces et affiché 85% de réussite derrière ses premières balles.

Revenu à hauteur dans la troisième manche (2-2), l'Alsacien de 27 ans a alors résisté au Canadien jusqu'au jeu décisif, dans lequel il a même égalisé à 5-5 après avoir été mené 5-1. Mais Raonic a conclu la partie à sa deuxième occasion, sur un dernier service gagnant.

Pour une place en quarts de finale, le redoutable serveur canadien sera opposé au N.4 mondial Alexander Zverev ou à l'invité australien Alex Bolt, opposés en soirée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.