DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Disparition d'Emiliano Sala: "Cela me fait penser au pire", dit son père

Taille du texte Aa Aa

"Les heures passent et je ne sais rien, cela me fait penser au pire", a réagi mardi le père du footballeur argentin, Emiliano Sala, dont l'avion a disparu lundi soir au-dessus de la Manche.

"Je ne sais rien, personne ne m'a parlé, pas un appel de l'ambassade, du club, de personne", s'est lamenté Horacio Sala auprès de la presse à Progreso, à 600 km au nord de Buenos Aires, où vit la famille du joueur. "Tout ce que je veux, c'est que vous le retrouviez", a-t-il ajouté, en pleurs.

"Il avait beaucoup d'espoir, vous savez ce que c'est que de jouer en Premier League. Il n'aurait jamais cru qu'il atteindrait ce niveau, c'était un truc de fou", avait-il déclaré plus tôt à la radio locale Latina.

"C'est désespérant, je ne peux pas le croire (...) Je n'ai pas de mot, mon fils, c'est tout pour moi (...) Espérons que tout finisse bien", avait-il ajouté sur la chaîne C5N.

Horacio Sala a affirmé ne pas avoir de nouvelles concernant la disparition de l'avion. "Je l'ai appris par les médias. Je lui avais parlé dimanche", a ajouté ce chauffeur-routier, père de trois enfants.

- "Au meilleur moment de sa carrière" -

Mercedes Sala, la mère du footballeur, lui avait parlé peu de temps avant le départ de l'avion. "Il était très heureux, au meilleur moment de sa carrière", a-t-elle déclaré sur la même chaîne. "L'avion qui le transportait appartenait au président (du club) de Cardiff", a-t-elle ajouté.

Né à Cululu, un village de 300 habitants où il a vécu jusqu'à ses trois ans, l'attaquant a commencé le football à l'âge de quatre ans. La famille a ensuite déménagé à Progreso, une localité de 3.000 habitants située à environ 600 km de la capitale argentine.

"A l'âge de quinze ans, il est allé se perfectionner à San Franciso (dans la province de Cordoba) qui avait une école du club français de Bordeaux. Il est allé jouer en France à l'âge de 16 ans", se souvient Horacio Sala.

L'avion de Sala, tout juste transféré de Nantes à Cardiff, a disparu dans la nuit de lundi à mardi lors d'un trajet entre ces deux villes, au-dessus de la Manche, près de Guernesey.

Les autorités françaises ont confirmé à la mi-journée que l'attaquant était à bord de l'appareil.

Mardi en fin de journée, les opérations de recherche de l'avion de tourisme dans lequel Emiliano Sala avait pris place ont été interrompues pour la nuit, a annoncé la police de Guernesey, soulignant que les chances de survie étaient "minces" en cas d'amerrissage.

L'avant-centre âgé de 28 ans, auteur de 12 buts sur la première moitié de saison en Ligue 1, venait d'être transféré du FC Nantes à Cardiff pour une somme record pour le club gallois, estimée par la presse à 17 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.