DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Emiliano Sala avait pris ses "propres dispositions" pour son vol (club)

Taille du texte Aa Aa

Le président de Cardiff Mehmet Dalman a affirmé mercredi que le club avait proposé à l'attaquant italo-argentin Emiliano Sala de s'occuper du trajet entre Nantes et Cardiff, lors duquel il a disparu, mais que l'attaquant avait préféré prendre "ses propres dispositions".

L'avion de Sala, tout juste transféré de Nantes à Cardiff, a disparu dans la nuit de lundi à mardi lors d'un trajet entre ces deux villes, au-dessus de la Manche, près de l'île anglo-normande de Guernesey.

"Nous avions parlé au joueur et lui avions demandé s'il voulait que nous prenions des dispositions pour son vol qui, pour être honnête, aurait été un vol commercial", a déclaré Mehmet Dalman, selon des propos rapportés par le site d'information WalesOnline.

"Il a refusé et pris ses propres dispositions", a-t-il assuré. "Je ne peux pas vous dire qui a organisé le vol parce que je ne sais pas à ce stade - mais ce n'était certainement pas Cardiff City".

M. Dalman a également indiqué que l'entraîneur du club Neil Warnock était "en état de choc". "Neil est humain et il est affecté tout autant que nous", a-t-il dit.

"Nous prions toujours", a-t-il ajouté, indiquant que Cardiff City serait "impliqué dans l'enquête". "Nous ne laisserons pas tomber tant que nous n'aurons pas tous les faits."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.