DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rallye Monte-Carlo: Tänak leader devant Ogier, Loeb 8e

Taille du texte Aa Aa

L'Estonien Ott Tänak (Toyota) a affiché d'entrée ses ambitions pour l'édition 2019 du Championnat du monde des rallyes (WRC) en prenant jeudi soir la tête du Rallye Monte-Carlo devant les Français Sébastien Ogier (Citroën) 2e et Sébastien Loeb (Hyundai) 8e.

Tänak a pris les devants avec assurance sur la glace dans la première spéciale de la manche inaugurale de la saison. Il l'a conservée dans la suivante, sur le sec, avec 9 sec 1/10 d'avance sur Ogier et 14 sec 3/10 sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai), malgré une légère perte de contrôle de son véhicule.

"Les conditions plus notre inexpérience avec cette voiture (la Citroën C3 qu'Ogier pilote pour la première fois en rallye, ndlr) nous ont poussés à ne pas trop en faire mais globalement le bilan pour le début de course est plutôt positif. On s'en est pas trop mal sortis, surtout qu'il y avait des conditions piégeuses", a réagi le sextuple champion du monde, qui vise une septième victoire dans l'épreuve, pour égaler le record de Loeb.

En difficulté dans la deuxième spéciale, le nouveau pilote Hyundai, qui dispute la première des six manches à son programme cette année, pointe à 55 sec 2/10 de Tänak mais à 10 sec de la quatrième place occupée par le Finlandais Esapekka Lappi, nouveau comme Ogier chez Citroën.

"Dans la première spéciale, on ne s'en sort encore pas trop mal par rapport aux conditions de route qu'on a eues. Par contre, dans la deuxième, on prend cher parce qu'on n'avait que des pneus neige et c'était je pense une erreur, a-t-il regretté. Mais globalement ça va."

- Loeb "pas loin" de la quatrième place -

"Par rapport aux trois premiers, on est très loin mais la quatrième place n'est pas très loin devant. On verra demain, ce sera un autre jour", a-t-il poursuivi.

"Au Monte-Carlo, (tout) est possible dans le sens où les conditions de route peuvent être piégeuses mais a priori vu la météo, si ça n'a pas changé, on ne devrait plus avoir de grosses neiges donc ça ne devrait plus faire de gros écarts, donc c'est compliqué" de jouer les places d'honneur, a-t-il estimé.

Son coéquipier Neuville avait fait un choix de pneumatiques audacieux en emportant plus de pneus super-tendres que de pneus cloutés, contrairement à ses adversaires, espérant faire le trou sur le sec dans l'ES2. Cette stratégie ne s'est pas avérée payante.

Deux boucles de trois spéciales, soit 125 kilomètres chronométrés, sont au programme vendredi au sud-ouest de Gap (Hautes-Alpes). La météo s'annonce clémente.

"Je m'attends à avoir encore des portions piégeuses mais combien, c'est la question. Je pense que le choix de pneus ne sera pas simple demain (vendredi) matin", a anticipé Ogier.

Le Finlandais Teemu Suninen (M-Sport Ford) est sorti de route dès la première ES.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.