DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Bleus du blanc - Laffont et Manificat, les sourires du week-end

Taille du texte Aa Aa

Perrine Laffont (bosses) et Maurice Manificat (ski de fond) ont offert à la France deux beaux succès en Coupe du monde ce week-end alors qu'approchent à grands pas les Mondiaux de ski acrobatique et de ski nordique.

. Bosses: 2e succès pour Laffont

Perrine Laffont a signé sa 2e victoire de la saison, à Mont Tremblant (Canada), et se dirige tranquillement vers un 2e sacre d'affilée en Coupe du monde de bosses. Il s'agit du 6e podium en autant d'épreuves pour la championne olympique de 20 ans.

"On a eu des conditions difficiles, il faisait -25°C le matin, il a fallu passer au-dessus de tout ça et envoyer gros, a-t-elle déclaré à l'AFP. Je me suis botté les fesses et je suis satisfaite de ce que j'ai mis en place aujourd'hui. J'ai essayé de me concentrer sur les points techniques et je suis montée en puissance au fur et à mesure des runs."

Laffont va désormais prendre trois jours de repos avant d'aborder les Mondiaux de ski acrobatique (du 1er au 10 février à Park City, aux Etats-Unis).

"On va essayer de bien couper, il y a ma famille qui sera là-bas et ça va faire du bien, a-t-elle expliqué. Après on fera un stage d'entraînement dans le Colorado pour retravailler tous les points techniques avant les Championnats du monde. Cela va faire du bien de skier sans la pression de la course."

Chez les hommes, Benjamin Cavet, qui avait enfin rompu la malédiction la semaine dernière en gagnant à Lake Placid (USA) après 13 podiums en Coupe du monde sans victoire, n'a pu faire mieux que 5e. Sans surprise, c'est le Canadien Mikael Kingsbury qui s'est imposé pour la 5e fois en 6 courses disputées.

. Ski de fond: Manificat ouvre son compteur

Après avoir fait l'impasse sur l'étape d'Otepaa (Estonie), les Bleus ont repris avec succès le chemin de la Coupe du monde à Ulricehamn (Suède). Maurice Manificat a en effet dominé son épreuve de prédilection, le 15 km libre, et monte en puissance juste avant les Mondiaux de ski nordique (20 février-3 mars à Seefeld en Autriche).

Dispensé du début de saison pour cause de méforme, le triple médaillé olympique en relais (32 ans) avait déjà atteint le podium (2e place) lors de son retour en Coupe du monde sur le 15 km libre de Davos, le 16 décembre.

. Ski cross: Bastien Midol garde la tête

En prenant la 2e place à Blue Mountain (Canada) derrière le Canadien Brady Leman, Bastien Midol a conforté son statut de leader de la Coupe du monde. Jean-Frédéric Chapuis, champion olympique en 2014 et triple vainqueur de la Coupe du monde, qui venait de s'adjuger sa première victoire il y a une semaine à Idre Fjäll (Suède), ne s'est classé que 6e mais reste en embuscade au classement général (2e).

Chez les dames, Alizée Baron a retrouvé le podium après un an de disette en finissant 3e d'une épreuve remportée par la reine du circuit, la Suisse Fanny Smith.

. Combiné nordique: 14e, pas mieux

Il n'y a pas eu de miracle pour les Français à Trondheim (Norvège) où le Norvégien Jarl Magnus Riiber s'est offert un doublé samedi et dimanche et continue d'écraser le circuit. Les Bleus ne sont pas allés au-delà de la 14e position (Maxime Laheurte samedi, Laurent Muhlethaler dimanche).

. Saut à skis: du mal à exister

Lea Lamare (24e samedi, 19e dimanche) et Océane Avocat Gros (27e, 29e) ont eu du mal à exister à Rasnov (Roumanie) où la Norvégienne Maren Lundby a imposé sa loi durant tout le week-end, prenant la tête du classement général la Coupe du monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.