DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Paris déroule, mais s'inquiète pour Neymar

Ligue 1: Paris déroule, mais s'inquiète pour Neymar
Taille du texte Aa Aa

Le PSG a poursuivi sa balade en L1, dimanche lors de la 22e journée face à une équipe de Rennes (4-1) "courageuse", qui s'est écroulée en seconde période. Mais les mauvaises nouvelles entourant son grand absent Neymar, très incertain pour la Ligue des champions, a terni la soirée parisienne.

Sans le prodige brésilien, dont la blessure au pied droit suscite de vives inquiétudes, les coéquipiers d'Edinson Cavani (8e, 72e), Angel Di Maria (61e) et Kylian Mbappé (67e) ont fait le boulot en décrochant une onzième victoire en onze matches au Parc. Les voilà de nouveau avec treize points d'avance sur Lille, son dauphin.

Après ce succès tardif face à un "adversaire courageux", Thomas Tuchel avait pourtant la tête des mauvais jours. L'entraîneur parisien s'est montré "inquiet" alors que les renforts promis au mercato tardent à se concrétiser. Et très pessimiste quant à la présence de Neymar pour le huitième de finale aller contre Manchester United.

"Ca va être super compliqué" de le voir à Old Trafford le 12 février, a-t-il lâché. Selon Le Parisien, les différents examens ont révélé "un trait de fracture sur le cinquième métatarsien", le même os qui avait été opéré au mois de mars 2018 et qui avait mis fin de façon prématurée à sa première saison parisienne.

Sur le terrain, le PSG a assuré l'essentiel, quoique difficilement, face à des Bretons qui lui avaient infligé son unique défaite à domicile la saison dernière en championnat (2-0).

Ce match de mai 2018, disputé sans Neymar ni Verratti blessés, déjà, était le dernier joué dans son jardin parisien par l'emblématique milieu Thiago Motta, désormais retraité des terrains et que le PSG n'a jamais réussi à remplacer.

Pour combler le vide laissé par l'Italien devant la défense, Paris a jeté son dévolu cet hiver sur l'Argentin Leandro Paredes, milieu de 24 ans passé par l'AS Rome, avant d'atterrir au Zénit Saint Petersbourg.

Mais l'officialisation du transfert, estimé à 47 millions d'euros bonus compris selon L'Equipe, tarde à venir. "Je ne sais pas" ce qui se passe, s'est lamenté Tuchel après match. "Nous attendons le joueur, tout le monde m'a dit +c'est fait+ mais il n'est pas là. On est le 27 et je suis inquiet", sachant que le mercato se termine le 31 janvier.

- Ben Arfa sans éclat -

En attendant, l'entraîneur a de nouveau dû composer sans milieu de métier dimanche, lui qui est privé de Marco Verratti (entorse à la cheville gauche) et Adrien Rabiot, écarté du groupe. Les défenseurs brésiliens Daniel Alves et Marquinhos ont encore dépanné.

C'est passé contre l'équipe d'Hatem Ben Arfa, l'ex-banni du PSG revenu pour la première fois au Parc, sans éclat. Ce sera sûrement plus compliqué en Ligue des champions.

Face à des Rennais entreprenants, les Parisiens ont ouvert la marque par Cavani. L'Uruguayen a repris d'une tête décroisée (8e) un centre de Di Maria bien lancé par une superbe ouverture lointaine de Presnel Kimpembe qui a transpercé deux lignes adverses.

Mais les Bretons ont continué de pousser, jusqu'à ce que Hamari Traoré dépose Juan Bernat sur le côté droit pour centrer sur Mbaye Niang, buteur d'une jolie "Madjer" (28e).

L'attaquant breton aurait pu passer du rire aux larmes quelques minutes plus tard, mais il n'a écopé que d'un carton jaune après un tacle sévère sur Thilo Kehrer. La sanction clémente, confirmée après recours à l'assistance vidéo, a même fait réagir le Marseillais Florian Thauvin. Exclu vendredi contre Lille, l'international français a tweeté: "Mdrrr (mort de rire, NDLR) et moi je prends rouge...".

De toute façon, Paris n'avait pas besoin d'être en supériorité numérique pour écraser son adversaire du jour, et le rouleur compresseur parisien s'est mis en route à l'heure de jeu.

Di Maria a d'abord exploité les errances défensives rennaises et une longue passe de son capitaine Thiago Silva pour crucifier Tomas Koubek d'un petit ballon piqué (61e). De retour dans l'équipe, après avoir fait l'impasse sur la Coupe de France mercredi, Mbappé (67e) a ensuite porté à 18 son total de buts en championnat, avant la 16e réalisation en L1 de Cavani (72e).

Avant d'aller à Lyon dimanche prochain, Paris a soigné ses statistiques: le club de la capitale a inscrit 18 buts en quatre matches.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.