DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Paris se balade sans Neymar, très incertain pour Manchester United

Taille du texte Aa Aa

Un franc succès et une mauvaise nouvelle : "Cela va être super difficile que Neymar joue avec nous contre Manchester United", lors du 8e de finale aller de Ligue des champions, le 12 février, a annoncé dimanche l'entraîneur du Paris SG Thomas Tuchel après la victoire contre Rennes (4-1).

. Paris apprend à gagner sans Neymar

Sous les yeux de Tite, sélectionneur du Brésil qui a fait le déplacement à Paris pour rendre visite à Neymar, le PSG a montré qu'il savait gagner sans son N.10, dont la participation au huitième de finale aller de Ligue des champions contre Manchester United, le 12 février, paraît très incertaine selon son entraîneur et plusieurs médias.

En attendant d'avoir un diagnostic officiel de la part du PSG pour son N.10, le médecin de la sélection brésilienne, Rodrigo Lasmar, se rendra lundi à Paris pour examiner la star du PSG. Mais selon Le Parisien, les radios du pied droit de la star brésilienne ont déjà révélé "un trait de fracture sur le cinquième métatarsien", l'endroit exact où le N.10 avait dû se faire opérer.

RMC Sport se montre encore plus affirmatif en annonçant "son forfait" pour le 8e de finale aller contre le club anglais.

"Non, je ne peux pas confirmer (une fracture). On doit attendre, tous les docteurs me disent qu'on doit attendre une semaine, a toutefois démenti l'entraîneur parisien, lors de la conférence de presse d'après-match. Cela va être super compliqué, super difficile, c'est clair. Mais j'espère et je ne perds pas confiance."

Paris semble toutefois avoir déjà appris à jouer sans son "joueur-clé"... Si le Rennais M'Baye Niang avait réussi à égaliser, dans la foulée de l'ouverture du score d'Edinson Cavani (7e), d'une Madjer heureuse (28e), le club parisien a réussi à faire la différence en seconde période grâce à Angel Di Maria (60e). Kylian Mbappé a ensuite alourdi la marque (66e), avant que Cavani ne signe le doublé en fin de match (71e).

Après les blessures de Marco Verratti et Neymar, Tuchel a tout de même eu une nouvelle frayeur avec Thilo Kehrer ! L'Allemand a été victime d'un tacle très dangereux (30e) de Niang, finalement simplement averti, même après visionnage de l'assistance vidéo.

De quoi déclencher la colère de l'encadrement parisien, déjà furieux contre l'arbitrage français depuis la blessure de Neymar contre Strasbourg... Point de départ d'un feuilleton qui attend son verdict à un peu plus de deux semaines du huitième de finale aller de Ligue des champions contre Manchester United, le grand rendez-vous de la saison parisienne.

. Lyon confirme, Montpellier retrouve le sourire

De son côté Lyon, vainqueur d'Amiens (1-0), a renforcé sa position sur le podium, tandis que Montpellier, qui restait sur une série de cinq matches sans victoire, s'est relancé dans la course à l'Europe en renouant logiquement avec le succès contre Caen (2-0).

Après la victoire acquis in extremis dans le derby contre Saint-Etienne (2-1) dimanche dernier, l'OL s'est encore imposé dans la douleur. C'est le défenseur Jason Denayer qui a délivré ses partenaires en reprenant parfaitement de la tête un centre précis de Memphis Depay (50e).

Malgré les nombreuses situations dangereuses que se sont procurées les Amiénois, la défense lyonnaise a tenu bon pour enchaîner un troisième succès d'affilée toutes compétitions confondues, et écarter au classement son rival stéphanois provisoirement à quatre points.

De son côté, Montpellier a retrouvé le sourire. Incapable de gagner en L1 depuis le 1er décembre, l'équipe de Michel Der Zakarian a fait plier Caen grâce à des buts de l'avant-centre Gaëtan Laborde (51e) et du défenseur normand Paul Baysse (59e), qui a marqué contre son camp.

Montpellier, qui aurait pu signer un succès encore plus large avec davantage de réalisme, remonte à la 6e place, à égalité de points avec le surprenant Strasbourg (5e, 35 pts) et compte un petit point de retard sur Saint-Etienne (4e, 36 pts).

Pour sa part, Caen occupe une fragile 17e place, à égalité de points avec Amiens.

Entre Toulouse et Angers, il n'y a pas eu de vainqueur (0-0). La faute à une maladresse sur pénalty : Bahoken a d'abord vu sa tentative être détournée sur le poteau, avant que Gradel ne bute sur Butelle en fin de match...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.