DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Commerce: le négociateur chinois à Washington pour une réunion cruciale

Commerce: le négociateur chinois à Washington pour une réunion cruciale
Taille du texte Aa Aa

Le négociateur en chef chinois, le vice-Premier ministre Liu He, est arrivé à Washington en vue d'une reprise des pourparlers commerciaux sino-américains, rapporte mardi la presse d'Etat, dans un contexte compliqué par l'inculpation du géant technologique Huawei aux Etats-Unis.

La vaste délégation chinoise menée par M. Liu, un très proche du président Xi Jinping, est arrivée lundi dans la capitale américaine, selon l'agence Chine nouvelle, avant des discussions prévues mercredi et jeudi pour tenter de trouver une issue à la guerre douanière que se livrent les deux puissances.

C'est donc le jour-même de l'arrivée du négociateur en chef chinois que le ministère américain de la Justice a dévoilé 13 chefs d'inculpation à l'encontre du fleuron chinois des télécoms Huawei, accusé de violations des sanctions américaines contre l'Iran et de vol de technologies.

De quoi assombrir la perspective d'un compromis entre les deux pays, alors même que les Bourses mondiales avaient nettement grimpé ces dernières semaines dans l'espoir d'un déblocage.

L'équipe chinoise comprend par ailleurs le gouverneur de la Banque centrale Yi Gang et le vice-ministre des Finances Zheng Zeguang, a précisé Chine nouvelle.

Le président américain Donald Trump doit s'entretenir cette semaine avec Liu He, a assuré lundi le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, disant s'attendre à "des progrès importants" en dépit de "problématiques complexes".

De son côté, le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a affirmé que les inculpations visant Huawei "étaient absolument distinctes des négociations commerciales".

Donald Trump et Xi Jinping avaient consenti début décembre à enterrer la hache de guerre commerciale pour trois mois, afin de se donner le temps de négocier un accord. Si aucun compromis n'est trouvé d'ici à début mars, la Maison Blanche pourrait augmenter ses taxes douanières punitives sur 200 milliards de marchandises chinoises.

Pour les Etats-Unis, les négociations seront dirigées par le représentant au commerce Robert Lighthizer. Steven Mnuchin et Wilbur Ross prendront part aux discussions, accompagnés des conseillers économiques de la Maison Blanche Peter Navarro et Larry Kudlow.

La feuille de route de l'administration Trump est connue: obtenir de la Chine qu'elle consente à des réformes structurelles, c'est-à-dire qu'elle change ses pratiques commerciales jugées déloyales, comme le transfert "forcé" de technologies et le "vol" de propriété intellectuelle.

Pour Washington, Pékin doit aussi oeuvrer à réduire le colossal déficit commercial des Etats-Unis (plus de 375 milliards de dollars de biens en 2017), en ouvrant davantage son marché aux produits américains.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.