DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trophée Jules-Verne: Un premier Cap et 6 heures d'avance sur le record pour Spindrift

Taille du texte Aa Aa

Yann Guichard (Spindrift 2) et 11 marins, en quête du record du tour du monde en équipage sans escale, le Trophée Jules-Verne, ont quitté mardi l'atlantique pour entrer dans l'océan indien avec 6 heures d'avance sur le temps à battre.

Le maxi-trimaran long de 40 mètres parti le 16 janvier au large d'Ouessant, a passé Bonne-Espérance - l'un des 3 caps qui balisent le Trophée Jules-Verne - après 12 jours 14 heures et 58 minutes.

Les 12 marins courent après le record de 40 jours et 23 heures établi le 26 janvier 2017 par Francis Joyon et 5 coéquipiers (Idec).

"On a dû faire un grand détour pour contourner l’anticyclone de Sainte-Hélène", explique Guichard dans un communiqué diffusé par son équipe. "C'était assez extrême, mais nous n'avions aucune possibilité de 'couper le fromage'. Il a fallu prendre notre mal en patience".

"Depuis trois jours, on allonge la foulée dans la bonne direction et cela fait du bien au moral. On vient de passer le cap de Bonne-Espérance et on reste dans les objectifs que nous nous étions fixés" a assuré Guichard après avoir passé le cap des Aiguilles.

Le plus grands des multicoques au monde se dirige vers les Iles Kerguelen et "devrait traverser assez vite cet océan Indien sans perdre trop de temps", selon son skipper.

L'entrée dans le Pacifique, au sud de la Tasmanie, est un enjeu important dans la quête du record. Idec avait filé sur cette partie pour s'octroyer le record de l’Océan Indien, entre le cap des Aiguilles et la Tasmanie, soit 5 jours et 21 heures.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.