DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: mesures de sécurité renforcées pour Nimes-Montpellier

Ligue 1: mesures de sécurité renforcées pour Nimes-Montpellier
Taille du texte Aa Aa

Les autorités prévoient d'importantes mesures de sécurité autour du derby de Ligue 1 Nîmes-Montpellier, dimanche (15h00),après les incidents ayant émaillé celui de la phase aller le 30 septembre à la Mosson, a annoncé mercredi le préfet du Gard Didier Lauga.

"La Ligue de football professionnel fait une cotation des matches en fonction de leur degré de risques sur une échelle de 1 à 3. Ce match retour Nîmes-Montpellier (comptant pour la 23e journée de L1), a été coté au niveau 3. Nous avons donc pris des mesures conjointes pour assurer la sécurité durant ce match", a expliqué le préfet lors d'une conférence de presse.

Compte tenu des risques d'incidents, Didier Lauga a demandé au ministère de l’Intérieur la prise d’un arrêté d’interdiction de déplacement des supporters montpelliérains, qui devrait être publié au journal officiel jeudi ou vendredi, a-t-il précisé.

Outre cet arrêté ministériel, trois autres arrêtés préfectoraux ont également été pris, interdisant notamment le stationnement sur la voie publique "pour toutes personnes se comportant comme un supporter montpelliérain" à compter de samedi à 20H00 jusqu’à dimanche à 00H00 et permettant des fouilles en gare de Nîmes et de Montpellier.

L’intégralité du personnel du commissariat de Nîmes sera mobilisée pour la rencontre, renforcée par des membres des forces de l'ordre venus d’autres départements.

"Depuis le début de la saison de foot, il y a eu en France 41 arrêtés d'encadrement et six arrêtés d’interdiction de déplacement (en comptant ce match). Cette décision n’est donc pas une fantaisie du préfet du Gard", a ironisé le préfet, répondant ainsi aux critiques formulées par le président du MHSC Laurent Nicollin. Ce dernier avait jugé "anormal" que les supporters montpelliérains ne puissent pas se rendre à Nîmes, alors que des Nîmois avait pu faire le déplacement à Montpellier.

Le 30 septembre, le match Montpellier-Nîmes comptant pour la 8e journée de L1 avait été interrompu à deux reprises par l'arbitre pour des raisons de sécurité en raison de troubles dans les tribunes. Les ultras montpelliérains de la Butte Paillade s'étaient illustrés en escaladant le grillage et en forçant les CRS à intervenir, lors de la victoire 3-0 de leurs joueurs contre les "Crocodiles".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.